Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 20:19

Al'Hamdoulillah, demain 17 JUIN 2015, c'est la fin du Ramadan, qu'Allah accepte notre Jeûne et nos prières et Qu'Allah exauce tous nos voeux formulés durant ce mois béni de ramadan.

Les musulmans ont leur période de festivité l’Aïd el-Fitr (Korité) et l’Aid el-Adhâ (Tabaski).

Nous avions évoqué dans un de nos articles l'importance qu'il fallait accorder à ces deux fêtes au détriment de noël; à voir ici: Noël Chez les Musulmans

Le Prophète PSL a dit : " Toute nation a ses festivités et voici les vôtres".

De ce fait,nous invitons tous les musulmans à offir des cadeaux à leurs enfants pour que ces derniers sachent que la Korité et la Tabaski sont plus importantes que noël. Et c'est un devoir en tant que musulman de participer à cette construction d'idendité musulmane de nos petits "bouts de chou" muslims.

L’Aïd el fitr (fête de la rupture du jeûne) marque la fin du mois sacré de Ramadan.

À l’approche de cette fête, il nous semble intéressant d’expliciter certaines de ses caractéristiques et évoquer la manière dont le Messager d’Allah (‘alayhi salat wasalam) la célébrait

Nous reprenons ici les points de l'article "Les règles de l'Aïd et sa bienséance" par Abu Hamza, l'allemand.


Voici quelques règles à savoir pour le jour de l’Aïd Fitr ou Korité

1/ L’interdiction du jeûne
Il est interdit de jeûner le jour de l’Aïd selon le hadith d’Abû Sa’îd Al-Khudrî RTA dans lequel il rapporte que « le Prophète PSL a interdit de jeûner le jour de la rupture du jeûne et le jour de l’al-Adhâ (fête du sacrifice)». Rapporté par Muslim

2/ L'importance d'assister à la prière de l’Aïd
Certains savants sont d’avis que la prière de l’Aïd est obligatoire. D’autres savants sont d’avis que la prière de l’Aïd est une Sunnah fortement recommandée. Ceci est l’opinion des Malékites et des Chaféites.

3/ Les femmes à la prière de l’Aïd
Selon la sunnah du Prophète PSL tout le monde doit assister à la prière de l’Aïd et se comporter avec droiture et piété.

Quelques bienséances du jour de l’Aïd Fitr ou Korité

1/ Prendre un bain rituel (le Ghousl)
Il convient de respecter lors du jour de l’Aïd de prendre un bain rituel avant de se rendre à la prière.

2/ Manger avant de sortir
Anas Ibn Mâlik stipule : « Le Messager de Dieu PSL ne sortait jamais le matin de l’Aïd al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes et il en mangeait un nombre impair. » Rapporté par Al-Bukhârî.

3/ Le Takbîr le jour de l’Aid : (Le fait de dire Allâhou Akbar Allâhou Akbar Allâhou Akbar ! lâ ilâha illa Allâh ! Allâhou akbar Allâhou Akbar walillâh il-hamd...)
C’est un des plus importants actes recommandés de ce jour. Ad-Dâraqutnî et d’autres ont rapporté "que lorsqu’Ibn ’Umar RTA sortait le jour de l’Aïd al-Fitr ou de l’Aïd al-Adhâ, il s’appliquait à faire le takbir tout le long du chemin vers le lieu de prière et il continuait jusqu’à l’arrivée de l’imam."

4/ Se féliciter mutuellement ou échanger les voeux et peu importe la forme
Par exemple, dire « Taqabbal-Allâhu minnâ wa minkum » ce qui signifie "qu’Allâh agrée nos bonnes actions et les vôtres".

Au Sénégal, après la prière, les gens demandent mutuellement pardon et s'échangent leur vœux avec les formulations : "Déwenatti - Balma axx - Balnala - Yalnañu yalla boolé baal" ce qui signifie "Qu’Allâh nous fasse survivre jusqu'à l'année prochaine - Pardonne moi - Je te pardonne - Qu'Allah nous pardonne ensemble".

5/ Porter de beaux vêtements
Jâbir RTA a dit : « Le Messager d'Allah PSL avait une cape qu’il portait le jour de l’Aïd et le vendredi. »

6/ Changer de chemin en revenant du lieu de prière
Selon Jâbir Ibn ‘Abdillah RTA « Le Prophète PSL empruntait un chemin différent en revenant de la prière de l’Aïd.» Rapporté par Al-Bukhârî.

Chers frères et sœurs,

Taqabbal-Allâhu minnâ wa minkum -
Déwenatti ! Ballén'niou axx, Yallah na niou Yallah bollé bal, niou fékké ay Déwén

Qu’Allah accepte notre jeûne et notre repentir à l’issu du mois sacré de Ramadan. Puisse-t-Il nous accorder Sa Baraka en ce jour de fête ainsi qu’à tous les musulmans à travers le monde.

Partager cet article

Published by CMAN
commenter cet article
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 02:13

Morou Koor

mouru-koor.jpg

La zakat el Fitr (aumône de fin de ramadan) ou Mourou Koor en wolof est une recommandation du Prophète PSL qui incombe à tout musulman.  



En effet, le Messager d’Allah PSL a prescrit la Zakât el Fitr à la fin du Ramadan.

D’après  ibn ‘Omar RAA : « Le Messager d’Allah PSL  a institué la Zakat d'al-Fitr l’aumône de la rupture du Ramadan de la valeur d'un Saa' de dattes ou d'orge (environ 2, 5 kg), due par tout musulman, libre ou esclave, grand ou petit, homme ou femme ». (Bukhari et Muslim)

 

 

Elle représente un Saa’ de Nourriture parmi les aliments que les hommes ont pour habitude de consommer.

 

Abû Sa’îd a déclaré : « Nous versions le jour de l’Aïd à l’époque du Prophète PSL un Sa’ de nourriture. Notre nourriture d’alors était l’orge, le raisin sec, le fromage sec et les dattes. » (Bukhari)

 

Elle est un devoir pour tout musulman libre, qui a de quoi se nourrir lui et sa famille pour au moins un jour et une nuit et qui dispose d’un surplus de nourriture. Celui-ci se doit de la sortir pour lui et tout ceux qui sont à sa charge, tels que sa femme, ses enfants, ses employés…Bien sûr, à condition que ceux-là soient musulmans.  (Al Bayhaqui et Daraqoutni) 

 

 

 Le but de la zakat el fitr :

 

Elle purifie l'âme de ce qui l'aurait souillée pendant le jeûne, tel que bavardage et propos obscènes.  

Elle procure au pauvre de quoi manger le jour de l'Aïd et de s'abstenir de quémander.


D’après Ibn ‘Abbass (Qu’Allah l’agrée) :  

 
« Le Messager d’Allah (Paix et Salut sur Lui) a imposé l’Aumône de la rupture du jeûne car elle purifie le jeûneur des paroles futiles et indécentes, de même qu’elle est une nourriture pour les pauvres. Celui qui l’accomplit avant la prière, elle sera une Zakat acceptée, quant à celui qui la donne après la prière, elle lui sera considérée comme une simple aumône parmi tant d’autres»

Néanmoins, si l’individu n’est pas au courant de l'Aïd (la Korité) avant la fin de la prière, s’il se trouve au moment de verser la Zakât el Fitr, à l’extérieur de la ville ou dans un endroit où il ne trouve personne à qui la donner, le cas échéant il peut toujours la verser après la prière dès qu’il en a la possibilité, mais certes ALLAH SWT Seul Sait !

 

 

    La nature  et quantité de Zakat el fitr : 
 

Sa Sa quantité est évaluée à un « Saa' », mesuré par quatre fois la contenance des deux mains (environ 2,5 kg) de la nourriture la plus généralement en usage dans la région, telle que blé, orge, dattes, riz, raisin sec, fromage, etc.



Pour le Sénégal donc, Il faut deux kilos et demi (2,500 kg) par tête pour ce qui est du riz, du mil "souna", maïs,  et les céréales du même genre.

Pour le riz, ou pour tout autre produit différent de ceux-là, on cherche un récipient qui contient exactement deux kilos et demi de mil "souna" et on s'en sert comme d'une mesure ainsi on ne les pèse pas.

Abou Saïd RAA a dit :

Du vivant du Prophète RAA  nous acquittions de la Zakat El-Fitr à raison d'un Saa' de blé, d'orge, de fromage ou de raisin sec pour chaque membre de la famille, grand ou petit, libre ou esclave.   (Al-Boukhari et Mouslim)

Il est important de savoir que la majorité des juristes (Fouqaha) n’ont pas permis de sortir l’Aumône de la rupture du jeûne par son équivalent (El Quima), c’est à dire en argent ou autres.

Il n'a pas été rapporté que le Prophète PSL l'eût accomplie en espèces, ses compagnons  RAA  non plus.

Il n'est pas permis de la donner en dehors des produits alimentaires, même de l'argent sauf pour Abu Hanîfah .  

  

Abou Hanîfah r.a et Soufyân At Thawri r.a. étaient d'avis qu'il est permis de s'acquitter de la Zakât el Fitr en donnant l'équivalent en monnaie du poids d'aliments prescrit par le Prophète Mouhammad PSL.

Pour ce qui est de l'argumentation de l'Imâm Abou Hanîfah r.a., en fait, en matière de Zakat el-Fitr, il suit la même approche qu'en ce qui concerne l'aumône obligatoire, la Zakât.

Pour lui, dans cette aumône, c'est l'aspect d'entraide sociale qui est fondamental et qui prime.Pour eux, la Zakât est surtout un devoir financier imposé aux riches afin de satisfaire aux besoins des plus démunis: A partir de là, les hanafites sont d'avis que l'essentiel est de satisfaire au mieux les besoins du pauvre et du nécessiteux. Ils permettent donc toute méthode d'acquittement qui respectera cet objectif.

Face à eux, l'Imâm Ach Châféi r.a., l'Imâm Ahmad r.a., l'Imâm Mâlik r.a. et un très grand nombre d'autres savants sont d'avis que la zakat el-Fitr ne peut être donnée qu'en nature.

Ainsi, les savants châféites, mâlékites et hanbalites prennent avant tout et surtout le côté rituel de la Zakât en considération (d'où la position qui consiste à ne permettre l'acquittement de la Zakât  que de la façon indiquée par les références authentiques rapportées du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), comme c'est le cas pour les autres "Ibâdâtes" (actes d'adoration).

De plus, l’avis d’Abou Hanifa (Qu’Allah l’agrée) est un effort de réflexion de sa part, donc cela l’expose soit à tomber juste ou bien à se tromper, mais dans les deux cas il a une récompense, car c’est un « Moujtahid ». Quant à la récompense, elle est tirée du Hadith : « Lorsque le juge fait un effort (dans un jugement), s’il tombe juste il aura deux récompenses et s’il se trompe il n’a qu’une récompense » 

 

La majorité des juristes s’est limitée à ce qui a été rapporté dans la Sounnah quant au fait de la sortir en nourriture. 

  A travers les Hadiths que nous avons cités, nous voyons que c’est le Prophète PSL qui a ordonné de la sortir en nourriture.

 Quant à ceux qui disent que notre époque est différente, il faut savoir que le Coran est valable pour tous les temps et tous les lieux. De même, nous pouvons ajouter à cela que l’argent existait déjà du temps du Prophète PSL et l’on constate cela à travers le troisième pilier de l’Islam qui est la « Zakat » dont l’une de ses catégories est l’argent.

 S’il avait été préférable de donner la Zakat El Fitr en argent au lieu de la nourriture, les compagnons du Prophète (Qu’Allah les agrées) qui étaient les meilleurs hommes que la terre n’ait jamais porté, l’auraient autorisé.

   

Si cela était permis, Allah  nous l’aurait légiféré, or Allah nous dit :

 "Et ton Seigneur n’oublie point " S19 V64

  Donner la Zakat El Fitr en nourriture, c’est faire revivre la Sounah du Prophète (Paix et Salut sur Lui ) 

 

En définitive, il n'est pas permis de la donner sous autre forme que des produits alimentaires, même de l'argent sauf en cas de nécessité. Ce qui résume la réponse du Dr. Abdallah Al Fakih  sur le fait de donner la zakat el fitr en argent ; voci ce qu’il répondu : 

«   Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète. Donner la Zakate Al Fitre en valeur est un sujet de divergence entre les Foukahas. La majorité des Oulémas l’interdit tandis que d’autres l’autorisent.

Un troisième groupe soumet le sujet à l’intérêt confirmé des bénéficiaires. Si cet intérêt est évident, c’est autorisé de donner la valeur de la Zakate, sinon c’est interdit. Ce dernier point de vue éminent est celui de l'imam Ibn Taymiya.

Sur ce, si les pauvres dans votre région n’acceptent pas la Zakat en nourriture et manifestent leur besoin en argent, alors vous leur donnez la Zakate en argent. (..)

[Moufti:  Le centre de la fetwa est présidé par D. Abdallah Al Fakih]

Voir également les Questions au sujet de la Zakat 'el Fitr 

 

Personnellement, si je ne trouve pas quelqu'un qui accepte de prendre ma Zakat'el fitr en nourriture dans ma ville (Dunkerque, en France), je fais donner ma Zakat en nourriture au Sénégal. Il m'est aussi arrivé de la donner à des étudiants musulmans ici.

 

Quand doit- on sortir  la  zakat el fitr ?

D’après le Hadith d’Ibn ‘Omar (Qu’Allah l’agrée) :  
« Le Messager ( Paix et bénédiction sur lui ) nous a ordonné de sortir la Zakat El Fitr et de la donner avant que les gens ne sortent pour la Salaat »

 Elle devient obligatoire dès la veille de l'Aïd. Quant au moment de sa remise il est comme suit :

·         Un temps admissible où il est possible de remettre cette Zakat un jour ou deux avant l'Aïd.

·         Un temps obligatoire préférentiel : c'est le jour même de l'Aïd depuis l'aube jusqu'avant l'accomplissement de la prière.  C'est la recommandation du Prophète PSL.

 

Ibn Abbas PSL a dit :

Le Prophète PSL a institué cette Zakat comme purificatrice du bavardage et des propos indécents et pour donner à manger aux pauvres.  Celui qui s'en acquitte avant la prière, elle sera pour lui agréée comme Zakat de Fitr, mais livrée après la prière, elle sera considérée comme une simple aumône.

 

On peut également la donner un ou deux jours en avance, mais pas au-delà. La preuve de cela est tirée du Hadith d’après Nafée’ qui dit qu’Ibn ‘Omar (Qu’Allah l’agrée) la donnait à ceux qui en avaient le droit. Il leur remettait un ou deux jours avant la rupture ( fin du mois de Ramadhan).

Par contre, il n’est pas permis de la retarder après ce temps légal, sans aucune excuse. Comme cela est spécifié dans le Hadith cité plus haut : « Celui qui l’accomplit avant la prière, elle sera une Zakat acceptée ».

 

  A qui doit-on donner la Zakat El Fitr ?  
 

Elle doit être donné aux pauvres, d’après le Hadith d’Ibn ‘Abbass (Qu’Allah l’agrée) cité plus haut : « … et elle est aussi une nourriture pour les pauvres ».

Le Prophète PSL a dit : Epargnez leur la mendicité le jour de l'Aïd.

 

Elle peut être donnée à un proche qui est dans le besoin ou à tout nécessiteux. Cela concerne la personne ayant juste de quoi subvenir aux besoins de sa famille ou moins que cela.


 

Quelques Remarques :

1 - La femme riche peut remettre sa Zakat à son mari pauvre et non le contraire, car elle est à sa charge.

2 - Le pauvre qui n'a rien à manger ce jour-là est dispensé de cette aumône, Allah SWT ne charge nulle âme au-dessus de ses moyens.

4 - Il est admis de partager une aumône entre plusieurs personnes et de remettre plusieurs aumônes à un seul pauvre.  La loi n'a pas fait de restriction.

5 - Le musulman doit donner la Zakat du « Fitr » là où il se trouve.

6 - Il est permis de la transférer que par nécessité.  Il suit alors la règle générale de l'aumône.

 

 …Et Allah est plus Savant


Paix et Bénédictions d'Allah sur le Prophète Muhammad
 

Partager cet article

Published by CMAN - dans Ramadan
commenter cet article
3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 19:14

 

 


Mardi 7 juillet 2015, nous entrerons dans les  dix  derniers jours bénis du Ramadan.  Dix jours dans lesquels se trouvent le bien et la bénédiction qui ne se trouvent pas dans les autres jours.
Dans ces dix jours, se trouve une nuit ( Laylatoul Qadr) qui est meilleure que mille mois, celui qui sera privé de son bien, sera véritablement privé ; c’est une nuit bénie:

"Durant la quelle est décidé tout ordre sage" 
  [Sourate La Fumée - verset 4]

 

 

Pendant cette nuit, les actions sont meilleures que les actions accomplies durant quatre-vingt trois (83) ans.

 
Quiconque prie durant cette nuit en étant croyant et en espérant recevoir la récompense, ses péchés commis dans le passé seront pardonnés.

Au nom d’Allah le Miséricordieux, le Très Miséricordieux :

"Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr (la nuit du destin). Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges, ainsi que l’Esprit [l’ange Gabriel], par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube" [ Sourate Al-Qadr - verset 1- 5].


Les anges descendent beaucoup durant cette nuit à cause de l'abondance de sa miséricorde.
Et il faut faire des efforts pour rechercher cette nuit pendant les dix derniers jours du mois de Ramadan, et augmenter les bonnes œuvres, les invocations et les demandes adressées à Allah durant cette nuit.


La Nuit d'Al-Qadr est dans les dix dernières nuits de Ramadan, selon la parole du prophète : "Cherchez la Nuit d'Al-Qadr dans les dix dernières nuits de Ramadan." [Al-Bukhari et Muslim]


Et elle survient dans une des nuits impaires plus probablement que sur les autres nuits, selon la parole du Prophète PSL : "Cherchez la Nuit d'Al-Qadr dans les nuits impaires des dix dernières nuits de Ramadan." [Al-Bukhari]

Et il est de la Sounnah que la personne dise pendant cette nuit :

 

 

"O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi !
O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi !"
[Rapporté par l’imam Ahmed, et les auteurs des Sounnanes, d’après Aïcha].


Et sachons - qu’Allah nous protège - que les efforts durant ces dix derniers jours, doivent être accomplis avec sincérité et en suivant la Sounnah du prophète PSL ; de même que l’I’tikaaf (la retraite spirituelle) fait partie de la Sounnah pendant ces dix derniers jours, car le prophète PSL l’accomplissait pendant les dix derniers jours jusqu’à ce qu’il mourut, comme il est rapporté dans les deux recueils de hadiths authentiques et dans d’autres livres de hadiths.

Aicha RAA a dit :

« Quand les dix derniers jours (de Ramadan) arrivaient, le Prophète PSL passait sa nuit dans l'adoration, réveillait sa famille (la nuit), redoublait d’efforts et serrait son Izar (pagne). » [Al-Bukhari (4/269) et Muslim (1174)]

Ce hadith est la preuve que les dix derniers jours de Ramadan ont une vertu spéciale plus que n’importe quel autre (jour), dans lequel on doit augmenter dans l'obéissance et les actes d'adoration, comme la prière, le zikr (rappel) et la récitation du Coran.

 

Aicha RAA a décrit notre prophète et modèle, Muhammad PSL, par quatre attributs :

  •   Il « passait sa nuit dans l'adoration », c’est à dire qu’il  ne dormait pas. Ainsi, il restait éveillé dans l'adoration et animait son âme en passant la nuit à ne pas dormir.  Le sens « passait sa nuit » est qu'il la passait dans le qiyam (la prière de nuit) et dans les actes d'adorations pour Allah SWT, le Seigneur des mondes. Nous devons nous rappeler que les dix derniers jours de Ramadan sont fixés et comptés.

Quant à ce qui a été rapporté concernant l’interdiction de passer la nuit entière dans la prière, qui a été mentionné dans le hadith de 'Abdullah Ibn 'Amr RAA, cela concerne celui qui le fait chaque nuit de l'année.

  • Il « réveillait sa famille », c’est à dire ses femmes pures, les Mères des croyants, pour qu'elles puissent  profiter de ce bien, du zikr et des actes d'adoration pendant ces temps bénis.
  • Il « redoublait d’efforts », c’est à dire qu’il persévérait et luttait dans l'adoration, ajoutant plus à ses actes que ce qu'il avait fait les vingt premiers jours (de Ramadan). Il faisait cela parce que la nuit d'Al-Qadr arrive pendant un de ces (dix derniers) jours .
  • Il "serrait son Izar (pagne)" c'est à dire qu'il s'appliquait et luttait intensément dans l'adoration. Il est aussi dit que cela signifie qu'il se retirait de ses femmes. Cela semble être plus correct puisque cela penche vers ce qui a été mentionné précédemment et vers le hadith de Anas RAA " Il pliait son lit et se retirait de ses femmes". [Voir Lata'if-ul-Ma'arif : page. 219 ]

  • Aussi, le Prophète SWT  observait  Al-‘Itikaf  les dix derniers jours de Ramadan et la personne qui est en état d'Itikaf ne peut avoir de rapports (sexuels) avec ses femmes.

 

Ainsi, nous devons nous efforcer à nous caractériser par ces attributs. Et préserver la prière que nous faisons dans les profondeurs de la nuit (tahajjud) avec l'imam en plus de la prière de tarawih (que l'on prie dans les premières parties de la nuit), pour que nos efforts ces dix derniers jours aillent plus loin que les vingt premiers.

Et nous devons être très endurants dans notre obéissance à Allah SWT, en effet, la prière (de nuit) tahajjud est difficile, mais sa récompense est grande. Par Allah SWT, c'est une grande occasion dans la vie et une chose dont il faut profiter, pour celui à qui Allah l'accorde. Et la personne ne sait pas si, peut-être, elle rencontrera une des nombreuses récompenses d'Allah pendant la prière de nuit, qui sera une aide pour lui dans ce monde et dans l’au-delà.

Il y a deux luttes de l'âme auxquelles le croyant fait face pendant Ramadan : la lutte dans la journée avec le jeûne et la lutte la nuit avec le qiyam (prière de nuit). Ainsi, quiconque combine ces deux et remplit leurs droits, alors il est parmi les patients - ceux desquels Allah SWT dit :

« Les endurants auront leur pleine récompense sans compter »  [sourate Az-Zumar : 15]

Ces dix jours sont la dernière partie du mois et les actions d'une personne ne valent que par leur fin. Et peut-être, il rencontrera la nuit d'Al-Qadr, debout dans la prière pour Allah SWT et aura ainsi tous ses péchés passés pardonnés.

 
 

Donc, s'engager dans ces derniers jours signifie entrer dans le profit des actes pieux dans ce qui reste du mois.

Parmi les choses malheureuses est de voir que certaines personnes excellent dans les actions pieuses, comme la prière et la récitation du Coran, dans la première partie du mois, mais alors les signes de la fatigue et la lassitude apparaissent sur eux, particulièrement quand les dix derniers jours de Ramadan arrivent. Et ceci malgré le fait que ces dix derniers jours possèdent une position plus grande que les premiers. Ainsi, il faut persévérer dans l’effort et la lutte et augmenter son adoration quand la fin du mois arrive.

 


Et nous devons garder à l'esprit que les actions d'une personne ne valent que par leur fin.

 



Il est recommandé aussi, les nuits où l’on espère coïncider avec la Nuit du Destin de se laver et de se faire beau.
Cela consiste à se faire propre en se douchant, se parfumant, et en portant des beaux vêtements comme il est légiféré de le faire le vendredi et les jours de fête. Il est légiféré également de se faire beau pour les prières en général.

On ne peut embellir pleinement son extérieur sans embellir par-là même son intérieur à travers le repentir et le retour à Allah SWT en se purifiant le cœur des souillures des péchés. Il ne sert à rien d’entretenir son aspect extérieur et de laisser l’intérieur complètement délabré.


Quiconque se tient devant Lui doit embellir son corps par sa tenue et son cœur par le manteau de la piété.


Si quelqu'un ne revêt pas l'habit de la piété 
                     Il est véritablement nu même s'il est tout habillé



 

Partager cet article

Published by CMAN - dans Ramadan
commenter cet article
22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 22:58
BON RAMDAN

ALHAMDOULILAH

Partager cet article

Published by CMAN
commenter cet article
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 15:26

paquet-cadeaux-noel 

Les musulmans ont leur période de festivité  l’Aïd el-Fitr (Korité) et l’Aid el-Adhâ (Tabaski).

Nous avions évoqué dans un de nos articles l'importance qu'il fallait accorder à ces deux fêtes au détriment de noël; à voir ici: Noël Chez les Musulmans

 

Le Prophète PSL a dit : " Toute nation a ses festivités et voici les vôtres".

De ce fait,nous invitons tous les musulmans à offir des cadeaux à leurs enfants pour que ces derniers sachent que la Korité et la Tabaski sont plus importantes que noël. Et c'est un devoir en tant que musulman de participer à cette construction d'idendité musulmane de nos petits "bouts de chou" muslims.

      imagesCAQR583S

 Al'Hamdoulillah, demain ou après demain, c'est la fin du Ramadan, qu'Allah accepte notre Jeûne et nos prières et Qu'Allah exauce tous nos voeux formulés durant ce mois béni de ramadan.

 L’Aïd el fitr (fête de la rupture du jeûne) marque la fin du mois sacré de Ramadan.

Cette fête a lieu le premier jour du mois de Chawal, donc 29  ou 30 jours après le début du jeûne.

À l’approche de cette fête, il nous semble intéressant d’expliciter certaines de ses caractéristiques et évoquer la manière dont le Messager d’Allah (‘alayhi salat wasalam) la célébrait

Nous reprenons ici les points de l'article "Les règles de l'Aïd et sa bienséance" par Abu Hamza, l'allemand


Voici quelques règles à savoir pour le jour de l’Aïd Fitr ou Korité  

1/ L’interdiction du jeûne
Il est interdit de jeûner le jour de l’Aïd selon le hadith d’Abû Sa’îd Al-Khudrî RTA dans lequel il rapporte que « le Prophète PSL a interdit de jeûner le jour de la rupture du jeûne et le jour de l’al-Adhâ (fête du sacrifice)». Rapporté par Muslim

2/ L'importance d'assister à la prière de l’Aïd
Certains savants sont d’avis que la prière de l’Aïd est obligatoire. D’autres savants sont d’avis que la prière de l’Aïd est une Sunnah fortement recommandée. Ceci est l’opinion des Malékites et des Chaféites.

3/ Les femmes à la prière de l’Aïd
Selon la sunnah du Prophète PSL tout le monde doit assister à la prière de l’Aïd et se comporter avec droiture et piété.  

 

Quelques bienséances du jour de l’Aïd Fitr ou Korité

1/ Prendre un bain rituel (le Ghousl)
Il convient de respecter lors du jour de l’Aïd de prendre un bain rituel avant de se rendre à la prière.

 2/ Manger avant de sortir
Anas Ibn Mâlik stipule : « Le Messager de Dieu PSL ne sortait jamais le matin de l’Aïd al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes et il en mangeait un nombre impair. » Rapporté par Al-Bukhârî.

3/ Le Takbîr le jour de l’Aid : (Le fait de dire Allâhou Akbar Allâhou Akbar Allâhou Akbar ! lâ ilâha illa Allâh ! Allâhou akbar  Allâhou Akbar walillâh il-hamd...)
C’est un des plus importants actes recommandés de ce jour. Ad-Dâraqutnî et d’autres ont rapporté "que lorsqu’Ibn ’Umar RTA sortait le jour de l’Aïd al-Fitr ou de l’Aïd al-Adhâ, il s’appliquait à faire le takbir tout le long du chemin vers le lieu de prière et il continuait jusqu’à l’arrivée de l’imam."
 

4/ Se féliciter mutuellement ou échanger les voeux et peu importe la forme
Par exemple, dire « Taqabbal-Allâhu minnâ wa minkum »  ce qui signifie "qu’Allâh agrée nos bonnes actions et les vôtres".

Au Sénégal, après la prière, les gens demandent mutuellement pardon et s'échangent leur vœux avec les formulations : "Déwenatti - Balma axx - Balnala - Yalnañu yalla boolé baal" ce qui signifie "Qu’Allâh nous fasse survivre jusqu'à l'année prochaine - Pardonne moi - Je te pardonne - Qu'Allah nous pardonne ensemble". 

5/ Porter de beaux vêtements
Jâbir RTA a dit : « Le Messager d'Allah PSL avait une cape qu’il portait le jour de l’Aïd et le vendredi. »

6/ Changer de chemin en revenant du lieu de prière
Selon Jâbir Ibn ‘Abdillah RTA « Le Prophète PSL empruntait un chemin différent en revenant de la prière de l’Aïd.» Rapporté par Al-Bukhârî.

 

     Chers frères et sœurs,

Taqabbal-Allâhu minnâ wa minkum -
Déwenatti ! Ballén'niou axx, Yallah na niou Yallah bollé bal, niou fékké ay Déwén  

 

Qu’Allah accepte notre jeûne et notre repentir à l’issu du mois sacré de Ramadan. Puisse-t-Il nous accorder Sa Baraka en ce jour de fête ainsi qu’à tous les musulmans à travers le monde.

 

Sources :
Les règles de l'Aïd et ses bienséances - http://www.islamhouse.com/p/57318 

 

Partager cet article

Published by CMAN - dans Ramadan
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 23:55

 ramadan3.jpgLoin d’être un mois de restrictions et d’interdits, le Ramadan est pour les croyants un mois très spécial qui renferme d’énormes trésors dont le musulman profite ici-bas et dans l’au-delà. Le mois de Ramadan est un excellent moyen pour s'attirer La miséricorde, et Le pardon divin car il est dit :

« Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés » [Rapporté par Boukhari et Muslim ]

Pour tout acte d'adoration, Allah  nous a donné une description de la récompense, mais le jeûne nul n'en connaît le salaire, car il est dit :

« Tout ce que fait le fils d’Adam est pour lui-même sauf le jeûne, il est pour Moi et c’est Moi qui en donne la récompense… »

[ Hadith unanimement reconnu authentique ]

Parmi les indénombrables vertus du jeûne, ce dernier est aussi une protection infaillible, car le Prophète  a dit :

« Le jeûne préserve de l'enfer tel un bouclier au combat » [Rapporté par Ahmed ]

On peut encore se faire une idée du mérite du jeûne en soulignant qu'au Jour du jugement dernier, Allah  invitera les jeûneurs à entrer par la porte de "Rayane", la porte des "rafraîchissements", qui ne sera franchie que par eux. On retiendra donc que Ramadan est un mois béni, un mois qui a des avantages ici-bas, et dans l'au-delà !

Ce que le musulman doit retenir, c'est que le jeûne ne consiste pas uniquement à se priver de nourriture, boissons, relations intimes … Mais cela doit être un jeûne complet et sincère qui nous fera profiter pleinement de La récompense divine. À cet effet, nous allons énumérer quelques points importants :

Pratiquer le jeûne de la langue [en contrôlant sa langue]

La langue est à l'origine de beaucoup de maux et de problèmes, elle peut blesser plus profondément qu'une arme, et est capable de semer la discorde et de briser des ménages... Tout musulman doit tenir sa langue, ne pas prononcer des mots grossiers, il ne doit pas non plus dire des paroles vaines, ni calomnier, ni médire, ni mentir…

Le Prophète  a dit :

« Quand l’un de vous jeûne, qu’il s’abstienne de dire des choses obscènes et d’élever la voix. Si quelqu’un l’insulte ou le provoque au combat, qu’il se contente de dire : “ Je suis en état de jeûne ”… » [ Hadith unanimement reconnu authentique ]

Pratiquer le jeûne des yeux [en maîtrisant son regard]

Allah  a dit :

{ Prescris aux croyants de tenir leurs yeux baissés et de dominer leurs sens. Cela les rendra plus purs. Allah sait tout ce qu’ils font. }  [ Sourate 24 - Verset 30 ]

Comme on le sait, le regard en islam est autorisé, mais uniquement dans le licite, car il est dit Allah  nous a donné deux yeux, mais avec cela, Il nous a donné deux "couvercles" pour les préserver des choses qu'Allah n'aime pas et ces couvercles sont : les paupières.

La vue est l'une des portes qui mène au coeur, et pour preuve, lorsque l'on regarde une mauvaise image, elle nous reste en tête des jours voir des années, et par conséquent elle tache notre coeur, qui devient plus lourd a l'adoration d'Allah .

Pratiquer le jeûne de l'ouïe [en se préservant les oreilles]

Allah  nous dit :

{ Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance ! L'ouie, la vue et le cœur ; sur tout cela, en vérité, on sera interrogé } [ Sourate 17 - Verset 36 ]

Le musulman doit se préserver des mauvaises paroles, même s’il ne les dit pas. Il doit aussi veiller à ne pas les entendre. Il veille aussi à ne pas détourner son cœur de l'adoration d'Allah , en évitant ce qui rend son cœur faible, tel écouter de la musique, prêter l'oreille à la médisance, le colportage, les mots grossiers, les paroles vaines…

Pratiquer le jeûne du corps en général [en se préservant les membres]

 Le "nafs" ou ego: En le soumettant à l'adoration. Comme on le sait, notre nafs n'aime que se reposer, ne pas se fatiguer... et pour y remédier, nous l’éduquons par le biais du jeûne, en ne lui donnant pas satisfaction et en le soumettant aux actes d'adorations.

Le coeur : En le nettoyant des choses de ce bas monde auquel il est souvent rattaché, et en le faisant "jeûner" en le privant des choses qu'il aime, et entre autres en donnant les biens auxquels il est trop lié, car un attachement excessif aux biens nous rend difficile l'attachement à notre Créateur.

Les mains : En ne prenant que les choses qui plaisent à Allah , [en s'interdisant les gestes grossiers, persécuteurs, ou injustes...]

Les pieds : En ne se rendant que vers les endroits qui plaisent à Allah …

Le Jeûne est donc avant tout une cure pour tout le corps

Et Allah est Seul Savant.

 

Partager cet article

Published by CMAN - dans Ramadan
commenter cet article
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 08:07

La nuit du Destin



 

C'est à la Nuit du Destin que toute affaire de l'année en cours est fixée. Durant cette nuit, Allah le Très Haut Fait connaître aux Anges les décisions de toute l'année.

 

Cela veut dire qu’Allah SWT Fait connaître aux Anges scribes, tout ce qui va se passer au cours de l'année concernant les richesses des gens, leurs termes finaux, ce qui leur arrivera de bien ou de mal...

 

Ainsi, tous les ordres sagement décidés par Allah SWT seront portés à la connaissance des Anges durant cette nuit bénie, pour qu'ils les exécutent, au fur et à mesure que le temps passe.

 

Durant cette nuit, descendent les Anges porteurs de la miséricorde, de la paix et de tout bien ; de la tombée de la nuit jusqu'à l'apparition de l'aube.

 

Allah SWT a fait descendre une sourate entière pour montrer l'importance et le privilège de cette nuit, par rapport à toutes les nuits de l'année.

 

Elle est une nuit de paix car Allah SWT y affranchit beaucoup de serviteurs du feu et les met à l'abri de Son châtiment et de Son courroux, pour avoir passé cette nuit en adoration.

 

Allah SWT Dit:

 

 






1098043_10200884114523725_1446511640_n.jpg


Selon la parole du Prophète PSL:
"Quiconque accomplit la prière de la nuit, la Nuit d'Al-Qadr avec une foi ferme et en cherchant la récompense, tous ses péchés passés lui seront pardonnés." [Rapporté par Al-Bukhari, Muslim et d'autres d'après  d'Abu Hureyra.]

 

 

Quand survient la nuit d’al Qadr ?


Les avis sont traditionnellemnt controversés quant à la détermination de la nuit d'al- Qadr.
 
Nous avons principalement 3 courants:

 


 

1. La nuit d’al Qadr a une date fixée : la 27e nuit

Elle est sur la vingt-septième nuit de Ramadan selon l'avis le plus fort. Une majorité de hadith montrent cela, y compris le hadith d'Ibn Zurr Hubaysh RAA qui a dit : "J'ai entendu Ubay ibn Ka'b dire quand on lui a rapporté que ' Abdullah Ibn Mas'ud a dit : Quiconque accomplit la prière de la nuit (chaque nuit) pendant l'année trouvera la Nuit d'Al-Qadr."
Il (Ubay ibn Ka'b) dit : "Qu'Allah lui fasse miséricorde, son intention consistait en ce que les gens ne (deviennent pas paresseux) et comptent seulement (sur une nuit). Par Celui en dehors de qui il n'y a pas de divinité digne d'adoration, c'est en effet pendant Ramadan. Et par Allah je sais quelle nuit c'est. C'est la nuit dans laquelle le messager d'Allah SWT nous a commandé d'accomplir la Prière nocturne. Elle est la vingt-septième nuit. Elle se reconnaît au fait que le soleil se lève le matin en brillant sans rayons.

La nuit d'al Qadr est également fixé le 27e nuit par cerains savants du fait que le mot laylatoul Qadr apparait 3 fois dans la sourate et que le mot comporte 9 lettres. En faisant 3 X 9 = 27.
ou bien  que la sourate en entier compte 30 mots comme le mois du Ramadan et le 27e mot correspond à  هي   (hiya) qui signifie elle càd la nuit du destin.

Allah Seul Sait


2. la Nuit d'Al-Qadr doit être cherchée: les nuits impaires dans les 10 dernières nuit 

La Nuit d'Al-Qadr est dans les dix dernières nuits de Ramadan, selon la parole du prophète PSL: "Cherchez la Nuit d'Al-Qadr dans les dix dernières nuits de Ramadan." [Al-Bukhari et Muslim].

 

 

Et elle survient dans une des nuits impaires plus probablement que sur les autres nuits, selon la parole du prophète PSL: "Cherchez la Nuit d'Al-Qadr dans les nuits impaires des dix dernières nuits de Ramadan." [Al-Bukhari]
Et elle est plus proche des sept dernières nuits, selon le hadith d'Ibn ' Umar RAA que : "Quelques hommes des compagnons du messager d'Allah ont vu la Nuit d'Al-Qadr en rêve pendant les sept dernières nuits (de Ramadan)".
Le Prophète PSL a dit : "Je vois que tous vos rêves s'accordent qu'elle (la Nuit d'Al-Qadr) est dans les sept dernières nuits". Ainsi quiconque veut la chercher, qu'il la cherche dans les sept dernières nuits." [Al-Bukhari et Muslim]
Et c'est aussi basé sur le hadith de Muslim d'Ibn ' Umar RAA que le prophète PSL a dit : "Cherchez-la dans les dix dernières nuits. Mais si l'un d'entre vous faiblit ou en est incapable, qu'il ne laisse pas les sept (dernières) nuits. "
Parmi les nuits impaires dans les sept dernières nuits, elle est plus proche de la vingt-septième nuit en raison du hadith de Ubay ibn Ka'b RAA qui a dit : "Par Allah, je sais quelle nuit c'est. C'est la nuit dans laquelle le messager d'Allah SWT nous a commandé d'accomplir la Prière nocturne. C'est la vingt-septième nuit" [Muslim]

  Allah Seul Sait

 3. La nuit d’al Qadr est certes dans le mois du Ramadan, mais dépend du jour de début de Ramadan.

 Le Soufi Ibn Arabi Hatimi RAA aurait dit que : « la nuit d’al Qadr ne peut qu’être une nuit du jeudi au vendredi et un jour impair. Et il dresse ainsi un calendrier perpétuel qui donne la nuit d’al Qadr en fonction du jour où on a débuté le Ramadan :

si le Ramadan débute un vendredi, la Nuit de la Destinée sera le 29 ;

 

si le Ramadan débute un samedi, la Nuit de la Destinée sera le 21 ;

 

si le Ramadan débute un dimanche, la Nuit de la Destinée sera le 27 ;

 

si le Ramadan débute un lundi, la Nuit de la Destinée sera le 19 ;

 

si le Ramadan débute un mardi, la Nuit de la Destinée sera le 25 ;

 

si le Ramadan débute un mercredi, la Nuit de la Destinée sera le 17 ;

 

et si le Ramadan débute un jeudi, la Nuit de la destinée sera le 23 ».


Ce calendrier a été confirmé également par Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassul dans l'un de ses Khassaides. C’est pourquoi la communauté Mouride célèbre laylatul Qadr selon ce calendrier qu’il a établit. Voir ce lien : HTCOM 

 Allah Seul Sait

Conclusion :

La non détermination de la date exacte de la nuit du destin n’est que Sagesse Divine et Miséricorde pour nous.

La sagesse qui se trouve dans le fait qu'elle fut cachée, a été voulue par Allah  pour que ceux qui la recherchent fassent des efforts durant les dix derniers jours complets, et que leurs récompenses soient multipliées.

Dans Sa sagesse Allah SWT Agit ainsi pour nous inciter à redoubler d’effort dans l’adoration. Et les cas sont multiples :

IL  A caché son Nom Suprême par lequel toute prière est exaucée dans le coran ; pour inciter à lire le Coran et espérer le rencontrer

IL A parlé de l’importance de la prière médiane parmi les 5 prières quotidiennes : les uns disent que c’est celle d’Asr qui est la médiane, car séparant les 5 prières à deux parts égales : celle du Fajr et du Dhor d’un côté et du Maghrib et Icha de l’autre côté. Pour les autres c’est celle du Fajr, qui sépare des prières de la nuit Maghrib et Icha et celles de la journée ( Dhor et Asr).

L’instant pendant dans la journée du vendredi où toute prière est exaucée. Les uns disent que l’instant entre les deux sermons de l’Imam, pour les autres c’est après la prière ou après le Asr du vendredi, etc.

Tout ceci pour dire qu’IL lui appartient dans Sa Sagesse et Sa Miséricorde de cacher des choses pour inciter à s’efforcer dans l’adoration. Tout effort sera rétribué ; car c’est l’intention qui compte.

De ce fait, que vous soyez partisans de la 27e nuit, des nuits impaires des 10 derniers nuits, ou du calendrier perpétuel, ayez la ferme intention et la foi absolue de L’adorer de L’invoquer dans cette ou ces nuits.  Et surtout il faut avoir une confiance totale dans Sa Bonté et Sa Miséricorde qu’IL Peut, s’Il le Veut, vous attribuer la récompense de Laylatoul Qadr même si vous vous êtes trompés. Sa Science est absolue et dépasse toute notion de temps et d’espace. Et quand Il Veut quelque chose, IL suffit qu’IL lui Dit Sois et la Chose est.

Il nous est demandé de chercher et de le célébré comme il se doit, cherchons et invoquons et gardons espoir que nos prières seront exaucées ; car Allah SWT Ne Manque Jamais à Ses promesses. [Coran III, verset 194).

IL A Dit : Si Mes serviteurs Me demandent, dis-leur que Je Suis près d’eux. Je réponds à l’appel de ceux qui M’implorent.(…)[ Coran III, verset 186]

 

ou Invoquez-Moi et Je vous Exaucerai  [coran XL, verset 60].

 

 

Les prières pendant la nuit d’al Qadr :

 

Quiconque prie durant cette nuit en étant croyant et en espérant recevoir la récompense, ses péchés commis dans le passé seront pardonnés.
 

Veiller en prière la nuit


          Il est recommandé de faire de longues veillées de prière (qiyâm) durant les nuits où la Nuit du Mérite est attendue. Ceci est prouvé par de nombreux hadiths, dont les suivants :

 

Abou Dharr - qu'Allah l'agrée - rapporte : « Nous avons jeûné avec le Messager d'Allah - paix et bénédictions sur lui - durant le mois de Ramadan. Il ne nous présida pas durant les prières nocturnes surérogatoires jusqu'à ce qu'il restât sept nuits avant la fin du mois. Il nous présida alors pendant un tiers de la nuit. Il ne pria pas avec nous la sixième nuit. Durant la cinquième, il pria avec nous la moitié de la nuit. Nous lui demandâmes : « Ô Messager d'Allah ! Ne devrais-tu pas prier avec nous toute la nuit ? » Il répondit : « Quiconque prie derrière l'imam jusqu'à ce que ce dernier finisse aura une récompense équivalente à celui qui aura prié la nuit entière. »

 

 

 


De nombreux musulmans accomplissent cette prière-ci la Nuit de la Destinée : deux rakas et à chaque raka réciter après la Fatiha 7 fois la sourate Ikhlâss (le Monothéisme pur).
Une fois la prière terminée, dire 70 fois : 


استغفر الله و اتو ب اٍليه

 
Astaghfiroullâh wa atoûbou ilayhi -

Je demande pardon au Seigneur et je me repens auprès de Lui ».

 

 

 

Faire des invocations et lecture du Coran:

Le Prophète (PSL) a recommandé cette prière à son épouse Aïcha (qu'Allah l'agrée) qui lui avait demandé la meilleure prière à formuler si jamais elle vivait la Nuit de la Destinée :

      


 

 

« Allahoumma innaka       أللَّهُمَّ إنَّكَ عَفُوٌ كَرِيمٌ تُحِبُّ الْعَفْوَ فَعْفُ عَنِّي 

'afouwoune Karîmoune

touhibboul 'afwa

fa'fou 'annî

- Seigneur, Tu es le Pardonneur, Tu aimes pardonner, alors pardonne-moi.


 Il appartient aux fidèles de multiplier ses demandes ! C’est la nuit de la destinée.


Personne ne doit rater cette occasion pour demander les biens de cette vie  et  de l’au-delà; même la femme en état d'impuretés qu'il sagit des lochies ou menstrues.
La femme indisposée peut se livrer à tous les actes cultuels à l’exception de la prière, du jeûne, du Tawaf [ autours de la Kaaba ] et de la retraite pieuse. Il a été rapporté du Prophète PSL qu’il animait les dix dernières nuits du Ramadan. (Muslim et Bukhari)

D’après Aïcha RAA le Prophète PSL animait la nuit et réveillait les membres de sa famille à l’entrée des dix dernières nuits du Ramadan. L’animation de la nuit ne se fait pas exclusivement par la prière, mais par tous les actes d’obéissance.

 

Animer signifie :

Selon al-Hafiz , animer la nuit c’est la passer en acte de dévotion.

Selon an-Nawawi c’est veiller en prière toute la nuit.

Selon l’auteur du Awn al-m’aboud c’est se livrer à la prière, au dhikr et à la récitation du Coran.

La prière dite Salât al-qiyam est la meilleure pratique cultuelle qu’on puisse perpétuer au cours de la nuit du destin.

C’est pourquoi le Prophète PSL a dit :« Quiconque anime la nuit du Destin en prière guidé par la foi et le désir de complaire à Allah, aura ses péchés antérieurs pardonnés » (Muslim et Bukhari)

 

La femme indisposée étant empêchée de prier, elle peut animer la nuit par des actes  cultuels autres que la prière comme  :

  • La lecture de quelques versets du Coran, sans la toucher ;
  1. Le dhikr comme le tasbih, le tahhil, le tahmid et des formules similaires. Il faut donc répéter fréquemment les phrases :

Gloire à Allah (tasbih). [ Soubhan Allah ]

Louange à Allah (tahmid). [ El hamdou Lillah ]

Allah est le plus grand (takbir). [ Allahou Akbar ]

Il n’y a de dieu qu’allah. [ La ilaha il Allah ]

Gloire et louage à Allah. Gloire à Allah l’Immense [ Soubhan Allah wa bihamdihi - Soubhan Allah el 'Adhim ]

Et des formules similaires.

La demande de pardon :  on dit fréquemment : « Je demande pardon à Allah »  [ Astaghferou Lah ]

  • L’invocation : Il faut invoquer Allah, le Très Haut et lui demander les biens de cette vie  et ceux de l’autre.

L’invocation fait partie des meilleurs actes cultuels.  C’est pourquoi le Messager d’Allah PSL a dit : « l’invocation c’est l’adoration » (Tirmithi)

La femme indisposée peut se livrer à des actes cultuels et à d’autres dans la nuit du Destin.

Puisse Allah , le Très Haut, nous assister à faire ce qu’Il aime et agrée et d’agréer nos bonnes œuvres.

 

Partager cet article

Published by CMAN - dans Ramadan
commenter cet article
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 01:57

ya-allah.jpg

 

Allah SWT a honoré cette communauté pendant ce mois béni en y rassemblant les deux genres d'adoration avec abondance, et ils n'apparaissent pas dans les autres mois. Et ceci, avec l'augmentation des invocations d'adoration et des invocations de demande.

 

L'invocation d'adoration est représentée par l'augmentation des prières, du jeûne, de la lecture du Coran, de l'aumône, du rappel d'Allah SWT [de l'invocation d'Allah]. Et toutes ces bonnes œuvres se multiplient pendant le mois de Ramadan ; et en réalité, elles sont des invocations faite par l'homme qui signifient qu'il veut qu’Allah lui pardonne, accepte ses actions, et le protège de Son châtiment.

 

Et l'invocation de demande est représentée par les invocations connues dans le "Quounoute" [demandes adressées à Allah à la fin de la prière de "Tarawih" pendant le mois de Ramadan, et lors d'événements importants], au moment de la rupture du jeûne, entre le premier appel à la prière et le deuxième appel, et toutes les autres demandes à tout moment ; et ceci est une générosité et un bienfait d'Allah SWT.

 

Donc, que se réjouisse celui à qui Allah SWT a donné la capacité d'en profiter et de l'accomplir convenablement ! Et la perte pour celui que les croyants ont devancé, et que ceux qui sont sincères ont dépassé alors qu'il est toujours prisonnier de ses passions et couché sur son oreiller !

 

N'oublions pas aussi nos frères et soeurs qui souffrent à travers le monde

 

La communauté a énormément besoin de l'invocation des deux genres pendant ce mois, car elle se trouve dans des tourments qui la poussent à droite et à gauche, elle reçoit les coups les uns après les autres, et la mort lui vient de partout et elle ne meurt pas, et sa situation présente la pousse vers un état [une situation] dont elle ne peut se sortir qu'avec l'aide d'Allah ; et ici se trouve le secret du refuge vers Allah et l'attente de Sa grâce, et le fait d'élever les mains en implorant le Puissant et le Grand Pardonneur afin qu'Il arrange la situation des musulmans et les rassemble.

 

   

Nous avons en la personne du messager d'Allah un bon modèle lorsqu'il fut peiné à cause de ce qu'il vit de la tyrannie des chefs des Qouraychites et leur hostilité envers Allah et Son Messager ; il se dirigea vers Allah le jour de Badr pendant le mois de Ramadan, il pria toute la nuit en implorant le Vivant, l'Eternel en disant :

 

"O Seigneur ! Je Te demande Ton engagement et Ta promesse.

O Seigneur ! Si tu fais périr ce petit groupe, Tu ne seras plus adoré sur terre".

Et il leva ses mains vers le ciel jusqu'à ce que son manteau tomba de ses épaules; puis, avant que le Messager d'Allah n'abaisse ses mains après avoir invoqué Allah avec sincérité et conviction que sa demande sera exaucée, les anges descendirent pour secourir les musulmans et combattre dans leurs rangs :

 

{ (Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu'Il vous exauça aussitôt : "Je vais vous aider d'un millier d'Anges déferlant les uns à la suite des autres }. [ Sourate 8 - Verset 9].

Et les musulmans de L'Est à l'Ouest de la terre se réjouissent de cette belle victoire, et ils lèvent leurs mains vers le ciel comme l'a fait le messager d'Allah en implorant le Seigneur (Le Puissant et Le Haut) de les secourir contre leurs ennemis, en disant par affliction et douleur à cause de ce qu'ils subissent :

 

"O Seigneur ! Nous Te demandons la réalisation de Ton engagement et Ta promesse".

 

Tous les musulmans, pendant ce mois béni, doivent apprendre à raffermir leur lien avec Allah et à se diriger vers Lui, car Il est Celui qui gouverne et Il n'est pas gouverné, et Il est Celui qui honore Ses serviteurs en descendant au ciel de ce monde pendant le dernier tiers de la nuit, et Il dit :

 

"Qui me demande pour que Je lui donne ? Qui M'invoque pour que Je l'exauce ? Qui Me demande pardon pour que Je lui pardonne ?".

 

Mais beaucoup de musulmans, malgré ces occasions, sont dans un état de découragement et de désespoir à cause du fait que les demandes ne sont pas exaucées rapidement et qu'ils voient que la situation de la communauté s'aggrave jour après jour, et que des étincelles comme des châteaux se succèdent [sur elle] ; mais il y a un point que nous devons confirmer : c'est le fait que certaines choses empêchent l'acceptation des demandes adressées à Allah SWT , et qu'il faut que la communauté islamique s'en éloigne afin que se réalise ce qu'elle désire.

 

Et parmi ces choses : L'abandon de la prescription du bien et de l'interdiction du mal, ou les négliger, ou avoir honte de les mettre en pratique, selon ce que Tirmidhi, Abou Daawoud et Ibn Maajah ont rapporté, que le prophète a dit :

 

"Je jure par Celui qui détient mon âme dans Sa main, que si vous ne prescrivez pas le bien et n'interdisez pas le mal, Allah enverra sur vous un châtiment provenant de lui, puis vous L'invoquerez et Il n'exaucera pas vos demandes".

 

Et parmi ces choses, serviteurs d'Allah : la nourriture illicite, selon la parole du prophète au sujet de celui qui lève ses mains [pour demander à Allah] pendant son voyage, en ayant la chevelure ébouriffée et étant poussiéreux, il dit :

 

"O Seigneur ! O Seigneur !", alors que sa nourriture et sa boisson sont illicites, ses vêtements sont illicites et il a été nourri de choses illicites : Alors comment les demandes de celui-là peuvent-elles être exaucées ! [Rapporté par Mouslim.]

 

Et parmi ces choses aussi : l'empressement de l'acceptation des demandes [la personne veut que les demandes soient exaucées très vite], selon la parole du Prophète :

 

"Vos demandes sont exaucées tant que vous ne vous empressez pas, en disant : "J'ai invoqué et mes demandes n'ont pas été exaucées". [Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim]

 

Et il se peut que les demandes ne soient pas exaucées car elles proviennent des lèvres de ceux qui invoquent sans que le cœur soit uni aux lèvres, comme l'eau et l'air sont unis à l'âme ; car la langue est le traducteur du cœur et son messager. Donc, l'invocation avec la langue tout en ayant un cœur distrait et inattentif, a peu d'utilité ou est vaine, et le Messager d'Allah a dit :

 

"Allah n'accepte pas les demandes provenant d'un cœur inattentif". [Rapporté Al Haakim et Tirmidhi].

 

Les habitants de Basra entrèrent chez Ibrahim ibn Ad'ham et lui dirent :

"Pourquoi invoquons-nous Allah depuis longtemps, et nos demandes ne sont pas exaucées ?".

 

Il dit alors :

"O Habitants de Basra ! Vos cœurs sont morts en ce qui concerne dix choses, alors comment vos demandes seront-elles exaucées ?

 

Vous avez connu Allah et vous n'avez pas donné Ses droits ;

Vous avez lu le Coran et vous ne l'avez pas mis en pratique ;

Vous avez prétendu combattre le diable et vous lui avez obéi et vous l'avez suivi; 

Vous dites que vous êtes la communauté de Mohammed et vous ne pratiquez pas sa Sounnah ;

Vous avez prétendu entrer au Paradis et vous n'avez pas travaillé pour cela;

Vous avez prétendu être sauvés de l'Enfer et vous vous y êtes jetés;

Vous avez dit que la mort est véridique et vous ne vous y êtes pas préparés;

Vous vous êtes préoccupés des défauts des gens et vous avez délaissé vos défauts;

Le bienfait d'Allah vous a recouverts et vous ne l'avez pas remercié ;

Et vous avez enterré vos morts et vous n'en avez pas tiré des leçons.

 

Cheikh Su'ud Ash-shoraym

 

Vous pouvez télécharger le discours en fichier mp3 : Résumé de l'Imam Alaoui Mosquée Abu Dhar Dunkerque ICI 

 ou écoutez directement 

 

 

Partager cet article

Published by CMAN - dans Ramadan
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 12:20

 

Le mois de l’acceptation, de l’affranchissement de l’enfer, de la bienfaisance et de l’élévation est là.

Comment devrions-nous alors comporter pour vivre pleinement ce mois?

Le Prophète PSL a dit: Est vraiment perdant celui qui atteint le mois de ramadan et n'a pas été pardonné après le Ramadan. Quiconque est privé du bien de cette nuit est en effet privé de tout bien.

Nous ne pouvons bénéficier de ce mois de rattrapage, de profits, de bénédictions que si nous adoptons un comportement irréprochable. Le jeûne ne signifie pas abstention de nourriture et de boissons mais tout un comportement.

Le Ramadan est un mois de formation spirituelle où se qui y participe espère au bout de ce mois acquérir la crainte et la Piété, la Crainte et le Pardon d'Allah SWT.

Allah le Tout-puissant dit :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ

«O les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété,» [sourate Al Baqara: 183].

Allah a distingué Ramadan des autres par de nombreux mérites et vertus parmi lesquels:
-         la mauvaise haleine du jeûneur est plus agréable à Allah que l’odeur du musc.
-         des anges demandent le pardon pour ceux qui jeûnent jusqu’à ce qu’ils rompent leur jeûne.
-         Allah orne Son Paradis chaque jour et dit : « Mes serviteurs pieux sont sur le point d'être épargné de la souffrance et du mal, alors ils vous seront envoyés. »
-         les diables sont enchaînés pendant le mois.
-         les portes du Paradis sont ouvertes tandis que celles de l'Enfer sont fermées.
-         la nuit, [Laylat Al-Qadr], qui est meilleure que mille mois, apparaît en ce mois.
-         ceux qui jeûnent reçoivent le pardon la dernière nuit de Ramadan.
-         Allah sauve des gens du Feu de l'enfer chaque nuit de Ramadan.

Comment alors recevons-nous le mois contenant ces mérites et vertus ?

Est-ce en nous occupant à être négligeant et passant nos nuits à faire des choses inutiles ?

Où nous sentons-nous chargés et paniqués à son arrivée ?
Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre de telles attitudes.

Les serviteurs justes d'Allah l'accueillent avec repentir et une vraie détermination à récolter ses bénéfices et utiliser entièrement son temps précieux.

Ils demandent à Allah de les aider à exécuter leurs actes d'adoration de la meilleure façon.

Nous rappelons à nous-mêmes et à vous, quelques comportements à adopter et actes pieux à accentuer durant ce mois bénit du Ramadan:

  Toutes ces recommandations n'ont de valeur que si elles sont appliquées avec Foi et Sincérité :

Oui, C'est seule la sincérité (pureté de l’intention) qui compte

Combien sont nombreux les gens qui jeûnent, mais ne récoltent que la faim et la soif.

Et combien sont nombreux les gens qui passent une nuit entière dans l'adoration, mais n'obtiennent rien d'autre que l'insomnie et la fatigue.

Qu'Allah nous préserve de cette fin.

Par conséquent, nous trouvons que le prophète (paix et bénédictions d'Allah sur lui) a souligné cette question quand il a dit : « Jeûnez avec foi et espérez une récompense d’Allah. »

Les prédécesseurs faisaient leurs actes pieux secrètement de crainte de tomber dans l’ostentation. 





Sufyân Al-Thawn a dit : « Le serviteur d'Allah faisait ses actes secrètement et le diable persistait à le tenter jusqu’à ce qu’il ne le convainque de les faire ouvertement. Le diable continuait alors à insister jusqu’à ce que la personne ne veuille être remerciée pour l'acte. Ainsi, il sera passé d'un acte fait ouvertement pour un à un acte fait par ostentation. »

 

 

Partager cet article

Published by CMAN - dans Ramadan
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 15:46

Cette publication fait suite à l’article La vraie Histoire de Noël: Tradition ou Religion? 

En tant que musulman doit-on fêter noël ?

Mettons-nous devant ces situations  et jugeons par nous-mêmes:

Premièrement, si noël est une fête religieuse, elle est certainement païenne et on doit s’abstenir à la célébrer en tant que musulman. Et s’il est prouvé qu’elle devenue chrétienne, le Prophète PSL nous a exhorté de ne pas imiter les religions des gens du livre. (Actes canoniques ou pas).

aid_al_adha_-_secours_islamique_2009.jpg  vs paquet-cadeaux-noel.jpg

 

Noël serait actuellement une tradition ; une période de comminions avec la famille, de partage, on veut bien  l’occasion de faire plaisir aux enfants, etc, on est tous d’accord que l’Islam n’interdit de telles positions, mais Allah a accordé aux musulmans des occasions, de jouissance, de partage,  pour raffermir les liens familiaux, (l’Aïd el fitr ou adha).

Pourquoi accorder tant d’importance à offrir des cadeaux à noël alors qu’on oublie de les faire à l’occasion des fêtes musulmanes ?

Ne serait-il pas temps que nos enfants ressentent plus la félicité des deux Aïd (Korité et tabaski) que l’hypnose et magie mercantile de noël ?

Si par pression familiale on est obligé de leur offrir des cadeaux à noël, comme les autres enfants, on doit nécessairement leur expliquer le pourquoi. Et dans ce cas, on est forcément tenu de leur offrir des cadeaux lors des deux fêtes musulmanes pour qu’ils sachent la valeur que les parents accordent à l’Aïd. Souhana Allah les enfants musulmans peuvent être les plus chanceux sur terre, ils ont plus d’occasion de recevoir des cadeaux.

Sans-titre.pngPar ailleurs, tout le monde organise le mensonge de l’histoire d’un vieux monsieur à la barbe blanche et au costume rouge qui viendrait délivrer des cadeaux par la cheminée en voyageant par la voie des airs sur un traîneau tiré par des rênes. Dans l’absolu c’est mal de fabriquer et valider un tel mensonge. La confiance des enfants est totalement bafouée car il subsiste un véritable danger de désordre causé par l’amalgame entre vérité et fable.

 

Bien sûr, les supporters du Père Noël diront que c’est magique et merveilleux, mais il est tout à fait possible de créer des moments magiques et merveilleux sans mentir, même si le mensonge est bien intentionné. Pourquoi le Père Noël doit vraiment exister au lieu d’être une fable ? Les cadeaux peuvent très bien êtres offerts par tradition plutôt que par une divine apparition ? Sans parler du fait que le Père Noël amplifie les injustices de l’économie actuelle. Certains enfants sont couverts de cadeaux qui représentent des milliers d’euros tandis que d’autres reçoivent seulement un hommage symbolique.pere-noel.jpg

 

La tradition du Père Noël n’est plus aujourd’hui un choix puisque la société tout entière fait subir cette croyance ; il s’agit d’un culte socio-ethnologique majeur qui est loin d’être anodin. En tout cas, il ne faut pas occulter les effets culpabilisateurs de ce culte. C’est un élément psychologique aux effets négatifs d’aliénation tel qu’il est véhiculé actuellement. C’est aussi subversif pour les parents qui entrevoient leur bonheur au travers de celui des enfants. Pour finir, le plus abominable réside dans le fait que le Père Noël en habit rouge et barbe blanche est une pure invention mercantile de la part de Coca Cola en 1931.

Pour plus d'infos sur père noël :http://www.noel-vert.com/pere-noel.php

Il paraît que dans certains plus musulman noël est fêté sous prétexte que c’est la naissance de Issa, pendant qu’on y est pourquoi pas celui d’Abraham, l’ami de Dieu, de Moussa, celui qui a parlé avec Dieu etc. De quelle droit se permettons de privilégier tel ou tel Prophète d’Allah !

Il temps de se poser des question sur notre identité et culture musulmane ! Elles sont universelles et en concordance avec nos préceptes religieux et de vie.

Arrêtons de suivre à l’aveuglette la mouvance du temps, on n’appelle pas à l’archaïsme, loin de là,  Allah est temps et Sais mieux ce qui est bien pour ces créatures et à tout moment.

Les wolofs disent « si tu délaisses la douceur de ton foyer pour te réchauffer chez autrui, sache que ce dernier a déjà occupé le sien » (traduction personnelle de Kou wacci sa andd, andd bo dem fek ça borom).

N’hésitez pas réagir car cet article n’est que notre point de vue sur ce sujet, alors à vos claviers.

Paix et bénédiction à celui qui veut suivre la bonne voix. Wa salatou wasalam 'ala Rassoulilah Muhammad wa âlihi wa sahbihi.

  

Partager cet article

Published by CMAN
commenter cet article