Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 04:17


 

LES MENSTRUES

 

Il faut considérer ici trois catégories de femmes :

  • Celles qui ont les menstrues pour la première fois (qui ne connaissent pas leur cycle);
  • Celles qui y sont habituées et maîtrisant leur cycle;
  • Les femmes enceintes pour des pertes sanguines

 

La plus longue période (acceptée comme menstruation) est de 15 jours ;

 

Pour celles qui sont habituellement bien réglées, on doit tenir compte de la durée de leur cycle, mais si l'écoulement de sang se prolonge on ajoutera 3 jours, et on peut aller ainsi jusqu'à 15 jours.

 

En d’autres termes,  quand la femme voit le liquide blanchâtre dont l’écoulement marque la fin des menstrues et de même, quand elle constate la siccité (de ses parties génitales), elle doit aussitôt procéder à la purification par le lavage de janaba, qu’elle ait fait ces constatations après un jour, deux jours, ou 1 heure (après l’écoulement des menstrues).

Puis si elle a de nouveau un flux sanguin, elle devra s’abstenir de prier. Quand cet écoulement aura cessé, elle procédera au lavage et priera. Par contre si l’écoulement persiste, la femme devra attendre 15 jours ; après quoi elle sera considérée comme atteinte de pertes ; elle procédera alors à la purification par le lavage, comme si rien était, priera, jeûnera et pourra avoir des relations sexuelles avec son mari.

il peut arrivé que la femme enceinte ait des pertes de sang (sans de nidation, hémorragies ou autres).

  Dans ces cas, la femme enceinte dans les 3 premiers mois, et qui perd du sang comptera 15 jours ou un peu plus.

 

Celle qui est enceinte de 6 mois comptera 20 jours ou un peu plus.

 

Si l'écoulement a lieu à plusieurs jours d'intervalle, elle comptera l'ensemble des jours de perte jusqu'à compléter la durée habituelle de ses menstrues.

 

 

 

Il n'est pas permis à celle qui a ses règles de faire la prière, de jeûner, de faire les circuits autour de la Kaâba, de toucher le Coran, ni de pénétrer dans une mosquée.

 

Elle est astreinte au jeûne expiatoire sans l'être à la prière (mais elle peut réciter les Sourates de Coran). Son vagin, son corps — du nombril aux genoux — sont interdits à son mari jusqu'à purification complète.

 

 

LES LOCHIES

 

Les obligations relatives aux lochies sont les mêmes que celles des menstrues quant aux empêchements précités.

 

La plus longue durée accordée à l'écoulement lochial est de 60 jours selon le rite malikite ou 40 jours.

 

Si l'écoulement cesse avant ce délai, même au jour de la délivrance, la femme se lave et peut prier.

 

Si l'écoulement reprend, et qu'entre les deux flux il y a 15 jours ou davantage, la seconde perte est considérée comme menstrues.

 

Sinon, on ajoutera la durée de ce dernier écoulement à la durée du premier, et le tout sera compté pour compléter la durée des lochies.

 

 

Les femmes connaissent mieux que quiconque comment Allah nous A crées!

 

 

Repost 0
Published by CMAN - dans Leçons
commenter cet article
4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 07:19

LA PURIFICATION MAJEURE

 

On doit obligatoirement se laver entièrement le corps dans ces cas :

 

 

Souillure majeure qui comprend deux variétés :

 

Ø  L'une est l'émission de sperme à la suite d'une jouissance normale, aussi bien au cours du sommeil qu'à l'état de veille, par rapports sexuels ou autrement.

 

·         S’il y a éjaculation par désir, que cela soit pendant le sommeil ou l’éveil, que cela soit pour l’homme ou pour la femme. Conformément au hadith :

«  L’eau est pour l’eau (le sperme) »

 

 

Oumm Soulaym a dit : « Ô Messager d’Allah PSL ! Allah ne se gêne point de la vérité, est-ce que la femme doit se laver si elle fait des rêves (érotiques). » Il dit : « Oui, si elle voit le liquide.» 

 [Boukhary, Mouslim]

 

 

 

Ø  L'autre résulte de l'introduction du gland dans le vagin (même sans éjaculation)

 

·         Lors de contacte enter les deux organes sexuels. D’après la parole d’Allah : « Et si vous êtes pollués ‘junub’, alors purifiez-vous (par un bain) »  (coran, 5 :6)  

  •  
    • L’imam Shafi’i a dit : « Dans la langue arabe le mot ‘Janâba’ (état d’impureté majeure) signifie réellement le coït ‘Al-janâba’ (rapport intime) même s’il n’y a pas d’éjaculation. Si on dit untel a commis avec une telle, cela veut dire qu’il  a fait le coït même s’il n’a pas éjaculé. »

 

 

Menstrues et lochies

 

·         Fin de période chez les femmes. Allah a dit : « Et ils t’interrogent sur la menstruation des femmes. Dis : « C’est un mal. Eloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles se sont pures. » […] » (coran, 2 :222)

 

 

Celui qui se voit en songe comme s'il cohabitait, bien que sans émission de sperme, n'est pas- astreint au lavage du corps. Et celui qui aperçoit sur son vêtement du sperme sec, et ignore le moment de sa pollution, doit se laver le corps et refaire la prière qui précède le dernier sommeil pris dans ce vêtement

 

 

 

 

Les obligations (les faratas) de la purification complète sont :

 

·         En avoir l'intention au commencement ; car c’est l’intention qui distingue l’adoration de toute autre habitude ‘’Âda’, et c’est une action qui doit être faite par le cœur, et non la prononcer à haute voix.

 

·         Ne pas s'interrompre ;

 

·         Frotter tout le corps.

 

 

Les obligations traditionnelles (les sunah) sont :

 

·         Dire Bismillah

 

·         Laver les mains jusqu'aux poignets comme dans les ablutions 3 fois;

 

·         Rincer la bouche puis rejeter l’eau ;

 

·         Faire pénétrer l'eau dans les narines en l'inspirant, et l'expulser en expirant ;

 

·         Laver les conduits auditifs, quant aux pavillons des oreilles ils doivent être lavés sur leurs deux faces.

 

 

Les actes méritoires au cours de la purification sont :


 

·         Commencer par le lavage du fondement puis de la verge

 

·         Se laver avec la main gauche les parties génitales

(C’est à ce moment que doit se placer l'intention de faire la purification)

 

 

 

·         Faire ses ablutions complètement comme pour la prière

 

 

 

·         Ensuite laver les parties supérieures du corps et trois fois la tête (Verser de l’eau sur la tête en frottant les cheveux pour que l’eau pénètre jusqu’aux racines),

 

 

·         Verser l’eau sur tout le corps en commençant par le côté droit supérieur, ensuite côté gauche supérieur, puis côté droit inférieur et finalement le côté gauche inférieur. Essayer de bien frotter les aisselles, l’intérieur des oreilles, le nombril, les orteils et tout ce qui peut être nettoyé.

 

 

 

·         Economiser l’eau et n’employer que la quantité strictement nécessaire

 

 

 

 

 

Comment le Prophète PSL procédait-il ?

 

Il nous est rapporté de ‘Aisha, la mère des croyants :

 

«  Que le Messager d’Allah PSL lorsqu’il faisait le lavage majeur ‘ghusl’ pour ce purifier de l’état d’impureté majeur ‘janâba’, commençait par se laver les mains puis il versait avec sa main droite de l’eau sur la main gauche pour laver sa verge. Puis il faisait ses ablutions comme pour la prière. Ensuite, il puisait de l’eau  et frictionnait ses cheveux jusqu’aux racines. Puis lorsqu’il était sûr que l’eau touchait sa peau, il versait de l’eau sur sa tête à trois reprises puis versait de l’eau sur tout son corps. »

[Boukhary, Mouslim]

 

Spécificité pour les femmes

 

·         Si elle a des tresses, elle n’est pas obligée de les défaire pour le lavage de l’impureté majeur ‘janâba’, il suffit qu’elle verse 3 fois de l’eau sur les cheveux et que l’eau atteigne la racine des cheveux.

 

  • Alors, qu’elle doit les dénouer pour le lavage des menstrues

 

  • Il est recommandé pour la femme qui se purifie des menstrues (ou lochies)  qu’elle prenne un morceau de coton ou autre, d’y mettre du musc ou parfum et qu’elle le passe à l’endroit où le sang à coulé pour parfumé l’endroit et enlever la mauvaise odeur du sang.

 

 

 

 

 

Celui qui aura oublié tout ou partie d'un membre, dans le lavage, devra se hâter de le faire dès qu'il en aura le souvenir, même si c'est après un mois, et cette prière devra être refaite. Si, après s'en être souvenu, il retarde le lavage, la purification n'est plus valable, toutefois si cet oubli se rapporte aux membres qui doivent être lavés dans l'ablution simple, cela est suffisant.

 

 

Il n'est pas permis à qui est en état d'impureté majeure d'entrer dans la mosquée, ni de lire le Coran sauf un ou plusieurs versets, et au cas de nécessité : exorcisme, citation en vue de la vérité, danger pressant.

 

 

Il n'est pas permis à qui craint l'eau froide d'avoir des rapports avec sa femme jusqu'à ce qu'il trouve le moyen de se laver à l'eau chaude ou qu'il se procure l'argent nécessaire pour aller au bain. Mais au cas de pollution nocturne l'acte est hors de la volonté.

 

 

 

Il est impératif de se laver (faire la purification)  dans les cas suivants :

 

 

  • La mort d’un musulman. Il y a unanimité chez les savants pour dire que le lavage du musulman mort est une obligation.

 

  • Si on se convertie à l’islam

 

  • Le jour du Vendredi :

 

Le Prophète PSL a dit : « Tout musulman doit accomplir le lavage majeur (Ghusl), porter le meilleur de ses habits et se parfumer s’il a de quoi le faire, le jour du vendredi. »

 

[Boukhary, Mouslim]

 

 

 Le lavage majeur est recommandé :

 

 

  • Pour les deux fêtes (Aïd-ayn)

 

  • Pour celui qui a lavé un mort

 

  • Entre chaque coït (rapport intime)

 

  • Pour la femme qui a des métrorragies  pour chaque prière

 

  • Pour celui qui a enterré un non musulman

 

 LE HADITH DE LA SEMAINE :

 


 

Repost 0
Published by CMAN - dans Leçons
commenter cet article
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 22:48

L'ABLUTION

 


Les obligations de l'ablution sont au nombre de 7 :

 

  • 1.   L'intention
  • 2.   le lavage du visage
  • 3.   celui des mains jusqu'aux coudes
  • 4.   le passage des deux mains sur la tête d'avant en arrière
  • 5.   le lavage des pieds jusqu'aux chevilles
  • 6.   la friction de toutes ces parties du corps concernées par l’ablution
  • 7.   les unes après les autres sans interruption

 

Les obligations traditionnelles de l'ablution sont :

 

  • 1.   Au début laver les deux mains jusqu'aux poignets
  • 2.   se rincer la bouche et rejeter l'eau
  • 3.   faire pénétrer l'eau dans les narines en inspirant
  • 4.   l'en faire sortir en expirant
  • 5.   passer les deux mains sur la tête d'arrière en avant
  • 6.   les passer ensuite sur les oreilles après les avoir retrempées.

 

Les ablutions d'ordre divin doivent être faites dans l'ordre prescrit ci-dessus.

 

Celui qui oublie un de ses membres, et s'en souvient sans trop de retard, doit le laver avec les membres qui suivent dans l'ordre précité. S'il ne s'en souvient que plus tard, il ne doit laver que le membre oublié, mais il doit recommencer la prière qu'il vient de faire.

 

Celui qui oublie une obligation traditionnelle doit l'accomplir, mais n'est pas tenu de recommencer la prière.

 

Celui qui, au cours de l'ablution, a oublié une partie de ses membres doit la laver seule en y appliquant l'intention. S'il a déjà fait la prière il doit la recommencer.

Celui qui se souvient avoir oublié le rinçage de la bouche et le reniflement de l'eau d'ablution après avoir commencé de laver son visage ne doit les reprendre qu'après avoir terminé les ablutions.

 

Les actes méritoires au cours de l'ablution sont :

 1.   Prononcer le nom de Dieu : (Bismillahi Rahmanir Rahim.), se    frotter les dents

2.   laver plus d'une fois le visage et les mains

3.   dans la friction de la tête, commencer par la partie antérieure

4.   suivre l'ordre prescrit dans les obligations traditionnelles

5.   ne prendre d'eau qu'une quantité strictement nécessaire pour le lavage de chaque membre, et commencer par le côté droit

6.   Il faut entrecroiser les doigts des deux mains

7.   Il est recommandable de laver entre les orteils

8.   il doit, au cours de l'ablution, faire pénétrer l'eau dans sa barbe si elle est légère ; mais au cours de la purification complète il doit faire pénétrer l'eau même si elle est épaisse

 

Ce qui annule  l'ablution :

 

Ce sont les souillures qui annulent l’ablution.

Il faut donc remarquer les souillures et les causes de souillure

Les Matières qui souillent sont :

  • ·         l'urine
  • ·         les selles
  • ·         le gaz
  • ·         le liquide prostatique
  • ·         le liquide blanc et épais qui s'écoule après la miction(*)

Les causes de souillure sont :

  • ·         le sommeil profond
  • ·         l'évanouissement
  • ·         l'ivresse
  • ·         l'accès de démence
  • ·         le baiser voluptueux
  • ·         l'attouchement d'une femme en vue d'en jouir, ou le désir éprouvé sans en avoir eu l'intention
  • ·         le fait de s'être touché la verge avec la paume de la main ou la face palmaire des doigts.

Celui qui a des doutes au sujet d'une souillure doit refaire ses ablutions, sauf s'il s'agit d'un scrupuleux habituel.

Au cas de perte de liquide prostatique, il doit se laver toute la verge, mais non les testicules.

 

Il est interdit à qui n'a pas fait ses ablutions de faire la prière, d'accomplir les circuits rituels de pèlerinage, de toucher un exemplaire du Coran ou sa reliure à la main ou par l'intermédiaire d'une baguette ou autre objet, mais ce geste est permis à qui utilise une partie du Livre pour s'en instruire; de même il est interdit à qui n'a pas fait ses ablutions de toucher la planchette sur laquelle sont écrits les versets du Coran, sauf pour s'instruire ou pour le maître qui la corrige.

L'adolescent, pour ce qui est du toucher du Coran, est considéré comme un homme adulte, mais le péché est supporté par l'adulte qui le lui mettrait dans la main.

 

Celui qui, sciemment, prierait sans avoir fait ses ablutions [et sans raison valable]  est incrédule — Kafir (Allah nous en préserve !)

 

(*) C'est ce qu'on appelle : le Madhy, et le Wadhy, énoncés dans le livre  sont des liquides qui s’écoulent pendant une jouissance mineure : souvenir voluptueux, regard, etc.

voir la démonstration en vidéo:

 



Prochainement : le lavage rituel (Janaba)

Repost 0
Published by CMAN - dans Leçons
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 19:46
 
 La pureté exigée pour la prière


basmalh-tableau.jpg
 
Il existe deux sortes de pureté  à remplir pour que la prière soit valable:
·         La pureté du corps
·         La pureté du lieu  [ou du tapis] et des vêtements
 

Ces deux pureté ne sont valables qu'obtenues par l'eau pure et purificatrice, qui n'a subi aucune altération dans :

  • ·         sa couleur,
  • ·         son goût,
  • ·         son odeur,
  • ·         qui n'a été souillée de matière étrangère telle l'huile, le beurre fondu, un corps gras quelconque, le suint, le savon ou autre impureté…

 

Par contre, il n'y a pas à tenir compte de la terre, de la vase, ou si cette eau provient de terrains salés, ou si elle contient de la mousse ou autre corps analogue.

 

Au cas de souillure manifeste, l'endroit souillé doit être lavé, mais s'il n'est pas connu d'une façon certaine c'est tout le vêtement qui doit être purifié.

 

 Celui qui pense que la souillure a pu toucher son vêtement doit l'asperger d'eau, si, le doute porte sur la pureté de la matière qu'il a atteinte il n'y a pas lieu à l’aspersion. Celui qui se souvient d'une souillure alors qu'il est en prière doit l'interrompre sauf s'il craint de dépasser le délai imparti pour prier.

S'il se souvient de l'impureté après la fin de la prière, il doit à l'instant même la recommencer.

Ecouter Sudais en cliquant sur ce lien:
 
à paraître prochainement incha Allah : l'ablution (ses faratas, sunnas et actes méritoires) et cequi annule l'ablution.

Allahouma Sali 'àla sayyidinâ Mouhammed wa 'ala alihi wa sahbihi wa Salama taslimane.




Repost 0
Published by CMAN - dans Leçons
commenter cet article
2 mars 2008 7 02 /03 /mars /2008 02:51
Traduction et synthèse du Lakhdari de Cheikh Sidi Abderrahman Al-Akhdari
 
AU NOM DE DIEU CLEMENT ET MISERICORDIEU
Que le salut soit sur notre Maître Muhammad et sa famille.
Louange à Dieu, Seigneur des mondes, et que le salut soit sur notre Maître Muhammad, le dernier venu des prophètes et l’imam des Envoyés
 
Introduction
undefined
I.                 Les Devoirs Obligatoiresdu Musulman Responsable de ses Actes (Moukalaf)
 
·         Avoir une foi sincère
·         Savoir comment accomplir correctement les obligations individuelles, comme les jugements à l’égard de la prière, de la purification, et du jeune
·         Observer les limites (hudud) imposées par Allah et s’en tenir à Ses commandements et Ses interdictions, et revenir à Allah (Glorifié soit-Il) par le repentir avant que ne vienne Sa colère
 
Les Conditions du repentir sont :
 
·         Regretter ce que tu as fait
·         Avoir l’intention de ne plus retourner à cette mauvaise action pour le reste de ta vie
·         Arrêter cet acte de désobéissance immédiatement, même si on est en train de le commettre
·         Il n’est pas licite de repousser le repentir ou de dire « je me repentirai quand Allah me guidera.» C’est un signe de malheur, d’abandon de la part d’Allah et de manque d’introspection
·         Empêcher sa langue de prononcer du langage obscène, ou des gros mots, ou méchanceté, et d’utiliser dans ses propos la formule de divorce
·         Eviter de rabaisser un autre Musulman, d’être hautain avec lui, de l’insulter, ou de l’effrayer sans raison juridiquement valable
·         Empêcher ses yeux de regarder ce qui est illicite
·         Il n’est pas licite de jeter sur un musulman un regard blessant sauf si c’est un débauché, auquel cas il devra l’éviter
·         Il doit préserver de toutes ses forces ses membres d’accomplir des actes blâmables
·         Il est recommandé d’aimer pour Allah, et de haïr pour Lui, de se réjouir pour Allah, et d’être en colère pour Lui, ainsi que de commander le Bien et d’interdire le Mal
 
II.            Choses illicitespour le Musulman Responsable de ses Actes
 
Il est illicite pour lui de mentir, de calomnier, de raconter la vie des autres, d’être arrogant, de s’auto-glorifier, de se montrer dans un but superficiel et de réputation, d’envier, de haïr, de se considérer meilleur que les autres, de chercher les fautes au autres, de médire de se moquer ou de ridiculiser autrui
 
Il est illicite de commettre la fornication, de regarder avec concupiscence une femme avec qui on est pas marié et de prendre du plaisir de ses paroles, ou de consommer la propriété d’autrui sans son accord, ou de recevoir de l’argent en échange d’une intervention ou à cause d’une dette, ou de retarder le prière jusqu'à ce que l’heure soit passée
 
Il n’est pas licite pour lui de rester en compagnie d’un déviant (fasiq) ou de s’asseoir avec lui sauf en cas de nécessité
 
Il ne doit pas chercher à contenter les créatures au prix d’encourir la colère du Créateur. Allah Tout-puissant dit : « C’est Dieu et le Prophète seuls qui méritent d’être satisfaits, si vous êtes croyants » (9 :62) Le Prophète, paix et bénédiction d’Allah sur lui, a dit : « Pas d’obéissance à la créature dans la désobéissance au Créateur ».
 
Il n’est pas licite pour lui de faire une action sans savoir le jugement d’Allah à ce sujet. Il doit demander aux gens de science et imiter ceux qui suivent la Sunna de Muhammad, paix et bénédiction d’Allah sur lui, qui a guidé les gens vers l’obéissance à Allah et a averti contre le fait de suivre Shaytan
 
Il ne doit pas consentir à se permettre de faire ce que consentent à faire ceux qui ont échoué spirituellement et qui ont gâché leur vie à obéir à d’autre qu’Allah Tout-puissant. Ô quel regret les rongera ! Comme seront long leurs pleurs au Jour de la Résurrection !
 
Nous demandons à Allah Tout-puissant de nous accorder le succès dans l’observance de la Sunna de notre Prophète, intercesseur, et maître Muhammad, paix et bénédiction d’Allah sur lui.
 http://www.dailymotion.com/video/xaxrs_sudais-la-mecque
A paraitre prochainement : Première partie du livre, La pureté et l’ablution
 
Repost 0
Published by CMAN - dans Leçons
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 03:08


LA DOUBLE DECLARATION DE FOI : AS-CHAHADA

 normal_Shahdah_100.jpg

Ceci doit inclure

La croyance du cœur avec la prononciation de la langue.

En détail, il y’a 40 articles de foi (croyances) :

·     10 dont la nécessité est acceptée

·     10 dont limpossibilité est acceptée

·     10 dont lexistence est établie

·         10 dont la venue est certaine

 

LES 10 CHOSES (WAJIBA) QU’IL EST NECESSAIRE QUE TU ACCEPTES SONT :


1. Qu’Allah est Unique [Un], indivisible dans Son essence.

2. Qu’Il n’a pas de second dans Sa Divinité.

3. Qu’Il est Vivant, Subsistant par Lui-même.

4. Qu’Il ne diminue pas [avec le temps] ni n'est pris par le sommeil.

5. Qu’Il est le Dieu de toutes les choses et qu’Il est leur Créateur.


6. Qu’Il a le Pouvoir sur toute chose.

7. Qu’Il Sait ce qui est apparent extérieurement et ce qui est caché intérieurement : ‘Pas même le poids d’un atome ne Lui échappe, ni dans les cieux ni sur la terre.

8.Qu’il Veut chaque chose créée, bonne ou mauvaise, ‘ce qu’Il a voulu a été et ce qu’Il n’a pas voulu n’a pas été‘

9.Qu’Il Entend, Voit et Parle sans parties corporelles [organes] ni instruments ; plutôt

Son Ouïe, Sa Vue et Sa Parole ne ressemblent en rien aux attributs ordinaires.

10. De même, Son essence ne ressemble en rien aux essences ordinaires.
‘Il n’y a rien qui lui ressemble, et Il est l’Auditant, le Voyant’

 

LES 10 CHOSES IMPOSSIBLES (MUSTAHILA) QUE TU DOIS ACCEPTER COMME TELLES, SONT :

.Que la venue à l’existence à un moment précis est impossible pour Lui, Exalté soit-Il.

2.Que la non-existence est impossible pour Lui ; plutôt Il est de par Ses Attributs et Noms Pré-Existant, Subsistant, et Eternellement Existant, étant pour chaque être le Juge de ce qu’il a acquis. Il n y’a pas de premier avant Lui ni de dernier après Lui ; plutôt, ‘Il est le Premier et le Dernier.’

3. Qu’il est impossible qu’il y ait un autre Dieu que Lui : ‘si il y avait d’autres dieux qu’Allah sur terre ou dans les cieux, ces derniers seraient en grand désordre’

4.Qu’il est impossible qu’Il ne soit pas indépendant de toute Sa création, et impossible qu’Il ait besoin d’un quelconque associé dans Sa royauté.

5. Qu’il est impossible qu’une affaire particulière détourne Son attention d’une autre dans Son Décret et Son Ordre.

6. Qu’il est impossible qu’un endroit dans Ses cieux ou sur Sa terre ne le contienne ; plutôt, Il était avant la création du lieu.


7. Qu’il est impossible qu’Il soit une substance ou un corps ou qu’Il ait une forme ou un aspect, ou que quoi que ce soit ne Lui ressemble ou qu’Il ait une ressemblance avec une chose ; plutôt, Il est l’Unique, le Subsistant éternellement par Lui-même, qui n’a pas engendré ni n’a été engendré, et qui n’a pas de semblable.

8. Qu’il est impossible qu’un accident ou un événement ne Le change, ou qu’une défaillance ou un dégât ne Le touche.

9. Qu’il est impossible de Lui attribuer l’injustice ; plutôt l’ensemble de Son Décret est sagesse et justice.

10. Qu’il est impossible qu’aucune des actions dans Sa création n’arrive sans Son Décret, Son acte de Création, et Sa Volonté ; plutôt : ‘Les paroles de Ton Seigneur sont complètes dans leur vérité et leur justice, personne ne peut changer Ses paroles’ ; ‘Il guide qui Il veut et Il égare qui Il veut’ ;
Il n’est pas interrogé sur ce qu’Il fait, mais eux seront interrogés.’

 

LES 10 CHOSES, DONT L’EXISTENCE EST ETABLIE, QU’IL FAUT QUE TU ACCEPTES SONT:

1. Qu’Allah, exalté soit Il, a envoyé Ses Prophètes et Ses Messagers à Ses serviteurs.

2. Qu’Il les a envoyés avec des signes et Ses Livres.

3. Qu’Il a scellé la prophétie avec notre Prophète Muhammad, qu’Allah lui accorde la bénédiction et la paix.

4. Qu’Il a 'envoyé le Qur’an comme une guidée à l’humanité avec des preuves claires de sa guidée et le discernement.’

5. Que celui-ci est la parole de notre Seigneur, ni créé ni créatrice.

6. Que le Prophète, qu’Allah le bénisse et lui accorde la paix, a été véridique dans ce qu’il a dit.

7. Que sa loi (shari’ah) abroge toutes les autres lois.

8. Que le Jardin et le Feu sont réels.

9. Qu’ils existent déjà, prêts pour les gens de la souffrance et ceux du bonheur.

10. Que les anges sont réels ; certains d’entre eux notent et écrivent les actions des serviteurs, et d’autres sont des messagers d’Allah pour Ses Prophètes, et certains : ‘des anges sévères et durs qui ne désobéissent pas à Allah dans ce qu’Il leur ordonne et font ce qu’Il leur commande.

 

LES 10 CHOSES EN LESQUELLES NOUS CROYONS QUI VONT ARRIVER AVEC CERTITUDE SONT :

 

1. Que ce monde aura une fin et que ‘tout ce qui est dessus viendra à son terme.’

2. Que les gens seront interrogés dans leurs tombes, qu’on leur accordera l’aise ou les tourments en rétribution.

3. Qu’Allah les rassemblera tous ensemble au Jour de la Résurrection ; ils reviendront comme ils étaient à l’origine.

4. Que le Jugement et la Balance sont réels.

5. Que le Chemin (Sirat) qui s’étend au dessus du Feu en direction du Jardin est réel.

6. Que le Bassin (Hawd) est réel.

7. Que les gens du bel agir seront dans le bonheur dans le Jardin.

8. Que les kafrirun seront dans le Feu exposés à une intense chaleur.

9. Que les croyants verront Allah, le Puissant et Majestueux, avec leur vue réelle dans l’Autre Monde.

10.Qu’Allah Exalté punira par le Feu quiconque Il veut des gens qui ont commis des péchés majeurs (kabira) parmi les croyants et qu’Il pardonnera à ceux qu’Il voudra parmi eux, et qu’Il les retirera du Feu pour les introduire dans le Jardin de par l’abondante générosité de Sa Miséricorde et l’intercession des Prophètes et des justes parmi Ses serviteurs, jusqu’à ce que nul autre que les kafirun ne demeurent dans le Feu  ‘Allah ne pardonne pas qu’on lui attribue des associés mais Il pardonne à qui Il veut pour moins que cela.

Allahou  'Alam

Source: « Al-A’lam bihudûdi Qawâ’id al-Islam » du Qadhi 'Iyyad


Repost 0
Published by CMAN - dans Leçons
commenter cet article