Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 12:36

 

 

214

Dans sa préface de l'histoire du christianisme Edward Gibbon écrit : «S'il est vrai que le christianisme a triomphé du paganisme, il n'en demeure pas moins que le paganisme a réussi à corrompre le christianisme. L'église de Rome a remplacé le déisme pur des premiers chrétiens, par l'incompréhensible dogme de la Trinité. Pareillement, de nombreuses doctrines païennes inventées par les Egyptiens et idéalisées par Platon ont été adoptées parce que considérées comme digne de foi.»

La  fête de Noël, est une parfaite ullistration de ce syncrétisme. Le plus surpenant c'est beaucoup musulmans s'y mettent en prétexant que c'est la naissance de Jesus (le Prophète Issa, Paix sur lui) et que nous autants concerner que les chrétiens. C'est vrai qu'il n'y a aucune différence entre les prophètes et c'est une condition sinequonone pour être un musulman. Cependant, il est indispensable pour le muslman de suivre une communauté avec connaissance. De ce fait, il nous profitable de s'intérsser à l'origine de Nöel. Cette fête assimiliée à la naissance de Jésus l'est elle vraiment?

Quelques repères historiques compilés et les versets permettent de se fixer à ce sujet. Pour nous le Coran reste la première source de référence fiable.

  Date de naissance de Jésus 

 

En 375, l'Église de Rome sous le Pape Julius 1 annonça que la date de naissance du Christ fût "découvert" être le 25 décembre. Cette « découverte » fut acceptée par les chrétiens , et depuis le 25 décembre est Noël . Cependant le 25 décembre n'est autre que la date de naissance de Mithra , une divinité païenne très répandue à Rome, l'annonce faite par l'église visait tout simplement à « réconcilier » entre le christianisme et le paganisme , et amener ainsi les païens convertis de force à accepter plus facilement de fêter l'anniversaire de Jésus, puisqu'il leur est égal que ce soit Jésus ou Mithra du moment qu'ils célèbrent leur fête habituelle du 25 décembre .

Maintenant si on désire situer plus précisément cette naissance , on pourrait se baser sur les circonstances de la naissance de Jésus, au moment où Marie eut les douleurs de naissance :

 « Puis les douleurs de l'enfantement l'amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : «Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant ! Et que je fusse totalement oubliée ! » Coran 19 

« Alors, il l'appela d'au-dessous d'elle , [lui disant : ] «Ne t'afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. » 

 

 Tout le monde sait que des dattes fraîches et mures ne peuvent se trouver en plein hiver, au mois de décembre. Les calculs de variations thermiques  confirment qu'il ne peut avoir de variations de saisons de plus d'1,15 mois entre 25 av JC et 1999.

Pourquoi proposer une source d'eau facilement buvable dans une période où le froid est plutôt glacial ?!

 

 

La fête de Noël avant l'ère Chretienne à Rome 

  

Des le premier siècle avant J-C, on célébrait à Rome le culte de Mithra, d'origine persane, importé à Rome par les légionnaires romains. Mithra était la divinité perse de la lumière. On fêtait le 25 décembre, pour le solstice d'hivers, la naissance de Mithra le soleil invaincu (Dies natalis solis invicti). On le fêtait par le sacrifice d'un jeune taureau. 

  En 274, l'empereur Aurélien déclare le culte de Mithra religion d'état et il fixe la célébration du solstice au 25 décembre 

mithra.jpg Une stèle mithriaque d'époque romaine, sur laquelle on voit le dieu sous l'aspect du Soleil ; l'aspect lunaire sera repris dans l'iconographie chrétienne par la Vierge.

  

 

Mithras est originalement le dieu des Persan plus tard adoré en Inde et à Rome Le Mithriacisme qui est en général le nom donné à l'époque romaine, mais Mithra est une divinité bien plus ancienne . A l'origine, ce dieu était révéré par les iraniens, il s'agissait alors d'un dieu bienveillant qui protégeait les justes. Du fait de cette origine indo-iranienne, on le retrouve dans l'Hindouisme aux cotés d' Indra , dont il possède les attributions guerrières. Pour la même raison, Mithra est présent dans le Zoroastrisme, où Ahura Mazda intègre certains aspects majeurs du Mithra indo-iranien, et dans le Manichéisme. 

Le Mithraïsme fut introduit en Occident au premier siècle après Jésus-Christ par les Romains et devint très populaire au sein de l'armée et de la classe marchande , La première allusion romaine à Mithras date de 96 après J.C. Ce culte s'est répandu tout d'abord à Rome, ensuite dans toute la péninsule puis dans tout l'empire où ces transplantations donnèrent lieu à des syncrétismes locaux. Les temples dédiés à ce Dieu, les mithraeum, vont s'édifier du II ème au VI ème siècle sur toute l'étendue de l'empire romain. 

L'histoire de mithra :

Mithra naquit dans une caverne, le 25 Décembre, d'une mère vierge. Il vint du Ciel pour naître en tant qu'homme, pour racheter les péchés des hommes. Il était connu en tant que "sauveur", "fils de dieu", "racheteur" et "agneau de dieu". 

Avec douze disciples il voyagea loin et beaucoup en tant qu'enseignant et illuminateur des hommes. 

Il fut enterré dans un tombeau d'où il s'éleva des morts – un événement célébré annuellement avec beaucoup de réjouissement. 

 

Ce tableau comparatif est assez parlant 

 

Jésus

images.jpg

Mithra le dieu mythique

Mithras-solinvictus.jpg

Né le 25 Décembre

Mithras naquit dans une caverne, le 25 Décembre

Jésus serait le fils de Dieu pour les Catho                                      

Mithras était le fils de Dieu

Il vint du Ciel pour racheter les péchés des hommes                    

Il vint du Ciel pour naître en tant qu'homme, pour racheter les péchés des hommes

Jésus fut sacrifié pour la rédemption du genre humain             

le sacrifice de Mithra avait comme fin la rédemption de l'humanité.
Avait douze disciples était entouré de douze disciples

Le jour sacré des chrétiens est le dimanche                             

Le jour sacré du mithraïsme était le dimanche.

S'est élevé du milieu des morts                                            

 Il fut enterré dans un tombeau d'où il s'éleva des morts
Nommé "Agneau de Dieu" est "l'Agneau de Dieu"
Jésus est le sauveur                              Il était connu en tant que "sauveur"

Eucharistie : Repas sacré du Sang et du Corps du Dieu  commémorés par des repas eucharistiques.

Le repas sacré de pain et d'eau, ou de pain et de vin, était symbolique du corps et du sang du taureau sacré
Baptême : Compris dans le temps de Paul comme étant une expérience de la mort et émergé de l'eau pris comme le début d'une nouvelle vie

les premiers Baptêmes "lavé dans le sang de l'Agneau"

les derniers Baptêmes par de l'eau


 

La fête du 25 décembre devient une fête chrétienne 

Fêter un anniversaire de naissance ne faisait pas partie des traditions juives, car ces pratiques étaient d’origines païennes.  Les premiers chrétiens les ont rejeté jusqu’au 4e siècle de notre ère. La fête de Noël n'existait donc pas au début du christianisme. A cause de son origine païenne, les Témoins de Jéhovah ne célèbrent pas Noël. C'est seulement à partir du II° siècle que l'Église a cherché à déterminer dans l'année le jour de la naissance de Jésus sur lequel les évangiles ne disent rien.

Des dates différentes ont été proposées : le 6 janvier, le 25 mars, le 10 avril ...

   A Rome, l'Église a choisi  le 25 décembre pour célébrer la naissance de Jésus, sans doute pour faire pièce à la fête païenne de la naissance de Mithra. Vers 330 ou 354, l'empereur Constantin décida de fixer la date de Noël au 25 décembre

   En 354,  le pape Libère instaura la célébration de la fête du 25 décembre qui marque le début de l'année liturgique. Cette date a une valeur symbolique. En effet, en s'inspirant de Malachie 3/19 et Luc 1/78, on considérait la venue du Christ comme le lever du "Soleil de justice". La fête de Noël célèbre ainsi la naissance de Jésus soleil de justice. 

   La fête du 25 décembre est arrivée progressivement en orient et en Gaule : en 379 à Constantinople, au début du Vème siècle en Gaule, au cours du Vème à Jérusalem et à la fin du Vème en Égypte. Dans les Églises d'orient, au 4ème siècle, on célébrait, sous des formes diverses, le 6 janvier la fête de la manifestation de Dieu.

Le culte mithraïque fut le plus sérieux rival des débuts du christianisme, se répandant depuis la Syrie, l'Anatolie et la Phrygie partout dans l'empire romain 

D'où le mot de Renan : " Si le christianisme eût été arrêté dans sa croissance par quelque maladie mortelle, le monde eût été mithraïste ."

 Pour apporter la paix interne à l'Empire, l'Empereur Constantin donna statut officiel au Christianisme, il a déclaré le Christianisme comme étant la religion de l'état (Constantin a forcé tous les païens de son empire à être baptisés dans l'église romaine), mais Constantin savait qu'il y avait un besoin d'unir le paganisme et le Christianisme. L'église romaine corrompue était remplie de païens convertis d'apparence maintenant mascaradant comme Chrétiens, qui tous devaient être pacifiés. Quelle meilleure façon de "Christianiser" leurs idolâtries païennes. Ainsi, les religions Babyloniennes mystérieuses fut introduites par Constantin débutant en 313. (et établirent une position avec le conseil de Nicaea en 325). Constantin et l'église romaine : corruption du christianisme pour le rendre plus savoureux au païens convertis par la force.

le Christianisme a dû subir une transformation pour que Rome païen puisse se "convertir" sans pour autant abandonner ses anciennes croyances et rituels. L'effet actuel était de paganiser le Christianisme officiel. "Une religion combinée avait été fabriquée, de laquelle... le Christianisme fournissait la nomenclature, et les doctrines et droits du Paganisme. 

Et les musulmans dans tout ça? voir l'article  Noël Chez les Musulmans

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CMAN
commenter cet article

commentaires

Amine 26/12/2011 00:24

Très riche d'enseignement. Merci pour ces explications qui nous rappellent que rien n'est aussi grand qu'Allah et que seule Sa science peut nous guider. Barak Allahou Fik