Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2016 2 28 /06 /juin /2016 15:49

 

 


Nous entrerons dans les  dix  derniers jours bénis du Ramadan.  Dix jours dans lesquels se trouvent le bien et la bénédiction qui ne se trouvent pas dans les autres jours.
Dans ces dix jours, se trouve une nuit ( Laylatoul Qadr) qui est meilleure que mille mois, celui qui sera privé de son bien, sera véritablement privé ; c’est une nuit bénie:

"Durant la quelle est décidé tout ordre sage" 
  [Sourate La Fumée - verset 4]

 

 

Pendant cette nuit, les actions sont meilleures que les actions accomplies durant quatre-vingt trois (83) ans.

 
Quiconque prie durant cette nuit en étant croyant et en espérant recevoir la récompense, ses péchés commis dans le passé seront pardonnés.

Au nom d’Allah le Miséricordieux, le Très Miséricordieux :

"Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr (la nuit du destin). Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges, ainsi que l’Esprit [l’ange Gabriel], par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube" [ Sourate Al-Qadr - verset 1- 5].


Les anges descendent beaucoup durant cette nuit à cause de l'abondance de sa miséricorde.
Et il faut faire des efforts pour rechercher cette nuit pendant les dix derniers jours du mois de Ramadan, et augmenter les bonnes œuvres, les invocations et les demandes adressées à Allah durant cette nuit.


La Nuit d'Al-Qadr est dans les dix dernières nuits de Ramadan, selon la parole du prophète : "Cherchez la Nuit d'Al-Qadr dans les dix dernières nuits de Ramadan." [Al-Bukhari et Muslim]


Et elle survient dans une des nuits impaires plus probablement que sur les autres nuits, selon la parole du Prophète PSL : "Cherchez la Nuit d'Al-Qadr dans les nuits impaires des dix dernières nuits de Ramadan." [Al-Bukhari]

Et il est de la Sounnah que la personne dise pendant cette nuit :

 

 

"O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi !
O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi !"
[Rapporté par l’imam Ahmed, et les auteurs des Sounnanes, d’après Aïcha].


Et sachons - qu’Allah nous protège - que les efforts durant ces dix derniers jours, doivent être accomplis avec sincérité et en suivant la Sounnah du prophète PSL ; de même que l’I’tikaaf (la retraite spirituelle) fait partie de la Sounnah pendant ces dix derniers jours, car le prophète PSL l’accomplissait pendant les dix derniers jours jusqu’à ce qu’il mourut, comme il est rapporté dans les deux recueils de hadiths authentiques et dans d’autres livres de hadiths.

Aicha RAA a dit :

« Quand les dix derniers jours (de Ramadan) arrivaient, le Prophète PSL passait sa nuit dans l'adoration, réveillait sa famille (la nuit), redoublait d’efforts et serrait son Izar (pagne). » [Al-Bukhari (4/269) et Muslim (1174)]

Ce hadith est la preuve que les dix derniers jours de Ramadan ont une vertu spéciale plus que n’importe quel autre (jour), dans lequel on doit augmenter dans l'obéissance et les actes d'adoration, comme la prière, le zikr (rappel) et la récitation du Coran.

 

Aicha RAA a décrit notre prophète et modèle, Muhammad PSL, par quatre attributs :

  •   Il « passait sa nuit dans l'adoration », c’est à dire qu’il  ne dormait pas. Ainsi, il restait éveillé dans l'adoration et animait son âme en passant la nuit à ne pas dormir.  Le sens « passait sa nuit » est qu'il la passait dans le qiyam (la prière de nuit) et dans les actes d'adorations pour Allah SWT, le Seigneur des mondes. Nous devons nous rappeler que les dix derniers jours de Ramadan sont fixés et comptés.

Quant à ce qui a été rapporté concernant l’interdiction de passer la nuit entière dans la prière, qui a été mentionné dans le hadith de 'Abdullah Ibn 'Amr RAA, cela concerne celui qui le fait chaque nuit de l'année.

  • Il « réveillait sa famille », c’est à dire ses femmes pures, les Mères des croyants, pour qu'elles puissent  profiter de ce bien, du zikr et des actes d'adoration pendant ces temps bénis.
  • Il « redoublait d’efforts », c’est à dire qu’il persévérait et luttait dans l'adoration, ajoutant plus à ses actes que ce qu'il avait fait les vingt premiers jours (de Ramadan). Il faisait cela parce que la nuit d'Al-Qadr arrive pendant un de ces (dix derniers) jours .
  • Il "serrait son Izar (pagne)" c'est à dire qu'il s'appliquait et luttait intensément dans l'adoration. Il est aussi dit que cela signifie qu'il se retirait de ses femmes. Cela semble être plus correct puisque cela penche vers ce qui a été mentionné précédemment et vers le hadith de Anas RAA " Il pliait son lit et se retirait de ses femmes". [Voir Lata'if-ul-Ma'arif : page. 219 ]

  • Aussi, le Prophète SWT  observait  Al-‘Itikaf  les dix derniers jours de Ramadan et la personne qui est en état d'Itikaf ne peut avoir de rapports (sexuels) avec ses femmes.

 

Ainsi, nous devons nous efforcer à nous caractériser par ces attributs. Et préserver la prière que nous faisons dans les profondeurs de la nuit (tahajjud) avec l'imam en plus de la prière de tarawih (que l'on prie dans les premières parties de la nuit), pour que nos efforts ces dix derniers jours aillent plus loin que les vingt premiers.

Et nous devons être très endurants dans notre obéissance à Allah SWT, en effet, la prière (de nuit) tahajjud est difficile, mais sa récompense est grande. Par Allah SWT, c'est une grande occasion dans la vie et une chose dont il faut profiter, pour celui à qui Allah l'accorde. Et la personne ne sait pas si, peut-être, elle rencontrera une des nombreuses récompenses d'Allah pendant la prière de nuit, qui sera une aide pour lui dans ce monde et dans l’au-delà.

Il y a deux luttes de l'âme auxquelles le croyant fait face pendant Ramadan : la lutte dans la journée avec le jeûne et la lutte la nuit avec le qiyam (prière de nuit). Ainsi, quiconque combine ces deux et remplit leurs droits, alors il est parmi les patients - ceux desquels Allah SWT dit :

« Les endurants auront leur pleine récompense sans compter »  [sourate Az-Zumar : 15]

Ces dix jours sont la dernière partie du mois et les actions d'une personne ne valent que par leur fin. Et peut-être, il rencontrera la nuit d'Al-Qadr, debout dans la prière pour Allah SWT et aura ainsi tous ses péchés passés pardonnés.

 
 

Donc, s'engager dans ces derniers jours signifie entrer dans le profit des actes pieux dans ce qui reste du mois.

Parmi les choses malheureuses est de voir que certaines personnes excellent dans les actions pieuses, comme la prière et la récitation du Coran, dans la première partie du mois, mais alors les signes de la fatigue et la lassitude apparaissent sur eux, particulièrement quand les dix derniers jours de Ramadan arrivent. Et ceci malgré le fait que ces dix derniers jours possèdent une position plus grande que les premiers. Ainsi, il faut persévérer dans l’effort et la lutte et augmenter son adoration quand la fin du mois arrive.

 


Et nous devons garder à l'esprit que les actions d'une personne ne valent que par leur fin.

 



Il est recommandé aussi, les nuits où l’on espère coïncider avec la Nuit du Destin de se laver et de se faire beau.
Cela consiste à se faire propre en se douchant, se parfumant, et en portant des beaux vêtements comme il est légiféré de le faire le vendredi et les jours de fête. Il est légiféré également de se faire beau pour les prières en général.

On ne peut embellir pleinement son extérieur sans embellir par-là même son intérieur à travers le repentir et le retour à Allah SWT en se purifiant le cœur des souillures des péchés. Il ne sert à rien d’entretenir son aspect extérieur et de laisser l’intérieur complètement délabré.


Quiconque se tient devant Lui doit embellir son corps par sa tenue et son cœur par le manteau de la piété.


Si quelqu'un ne revêt pas l'habit de la piété 
                     Il est véritablement nu même s'il est tout habillé



 

Partager cet article

Repost 0
Published by CMAN - dans Ramadan
commenter cet article

commentaires